Henri Guaino harcelé par quatre “journalistes” de service public antirusses

Henri Guaino harcelé par quatre “journalistes” de service public antirusses

Les clones idéologiques Jean-Michel Aphatie, Guy Birenbaum, Gilles Bornstein et Fabienne Sintès ont interrogé Henri Guaino jeudi 8 décembre 2016 :

Autres articles

4 Commentaires

  • Marcus , 9 Déc 2016 à 16:46 @ 16 h 46 min

    Henri GUAINO est cultivé et pragmatique. Les 4 larves gauchistes en face de lui ne raisonnent que par l’émotionnel et jamais par le rationnel. Ils ne connaissent rien à la géopolitique et ne raisonnent que par l’idéologie marxiste. Vous voyez qu’ils condamnent Poutine et Asad, mais ne proposent aucune solution concrète, comme toujours avec eux !
    Apathie, particulièrement, me fait vraiment vomir…

  • borphi , 9 Déc 2016 à 18:34 @ 18 h 34 min

    Il est indispensable dans cette histoire de rappeler l’ineptie qu’a été le retrait de l’ambassadeur de France à Damas.
    Déjà cela avait été relevé à la suite des attentats de Paris du 13 Novembre 2015.
    En effet il y aurait eu un ambassadeur de France à Damas des informations auraient pu passer avant ces attentats concernant les terroristes impliqués.
    Alors c’est facile ensuite de dénoncer Poutine et ses excès quand on se soustrait du travail diplomatique .

  • Rosme , 10 Déc 2016 à 9:50 @ 9 h 50 min

    Le court reportage de ce malheureux enfant dont la mère et la soeur ont été tuées, est totalement incomplet.
    Rien ne dit qui a tiré les obus que les “4 journalistes” imputent d’office à la Russie ou à l’armée syrienne.
    Dommage que M. Guaino n’ait pas relevé cette approximation ou, je dirais même, cette désinformation.

  • sitonia83 , 10 Déc 2016 à 20:28 @ 20 h 28 min

    A journalistes,Il fallait juste rajouter,pas uniquement pour la rime:Socialistes.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France