Sa suffisance Manu va-t-elle fumer la moquette de la salle de bal?

Sa suffisance Manu va-t-elle fumer la moquette de la salle de bal?

On le dit à l’Elysée mais allez donc savoir où il se planque. Dans le bunker de l’Elysée?

Pour insulter les Français, il le fait de préférence de très loin ou entouré par une garde pléthorique et prétorienne. Comme vous l’aurez noté, Manu n’est pas très courageux. Lors de l’affaire Benalla, quand il disait parlant de lui… “qu’il vienne le chercher”, la séquence avait enregistrée des heures avant, dans un hôtel particulier où il avait festoyé avec ses godillots préférés.

Il se disait alors responsable mais n’est jamais venu nous reparler d’Alexandre le cogneur.

Il n’est pas allé en Serbie, ne va pas à Marrakech, cependant y envoie en douce un secrétaire d’Etat signer ce pacte scandaleux qui, va lui revenir en boom rang, pourtant il ne manque ni de casseroles ni de traits et  autres comportements le rendant détestable.

Car il est vraiment haï, ce qui doit foutre un sale coup à sa mégalomanie exacerbée.

Quoique… il est peut-être capable de s’enorgueillir d’ère le président le plus honni de la Vème du fait de son génie incompris. Ce type de psychologie s’arrange de tout…

Macron est aussi capable de tout, surtout du pire et sans état d’âme.

Depuis qu’il est arrivé au pouvoir comme ministre, nous l’avons observé, le Macron est peut-être très brillant mais il ne tourne pas rond du tout. Dans les premiers temps, nous le pensions simplement malappris étant donné son éducation et son parcours, c’était contradictoire.

Nombre de vidéos, qui ont fait la joie et le tour des réseaux sociaux, nous le montre délirant ou complètement allumé, qu’il se croit investi devant la RTS d’une mission quasi divine, qu’il demande de penser printemps, agrège des mots et expressions sans signification…

Il  en est un qui l’a parfaitement repéré et décrit, c’est, un psychiatre italien, lequel l’a qualifié de “psychopathe”, au sens médical du terme.

Le problème Macron dépasse sa fonction.

Il est régulièrement dans la provocation, le propos ou le geste déplacé qui le ridiculisent, ruinant sa dignité. Parfois, il est très excité et ne peut se contenir…

Ce n’est pas normal.

Un bouquin de Gide le pédophile sur sa photo officielle, le délire trans lors de la fête de la musique, le bel Antillais de Saint Barth qu’il pelotait presque avec admiration, certes, il cessé de se déguiser…

Quelles que soient ses inclinations de coulisses, il n’ a pas à nous les faire savoir avec pareille insistance.

On  a l’impression que, parfois, il craque, ne peut plus se contenir, y compris devant d’autres chefs d’Etat, qui désormais le prennent pour un guignolo.

Un peu comme Juncker mais pour d’autres motifs…

Serait-il sous l’emprise d’un traitement médical excitant ou au contraire, se permettrait-il  telles divagations parce qu’il n’a pas pris sa dose de poudre Perlimpinpin?

“Tout cela va finir en farce,”…“Il n’a pas d’emprise sur le pays. Il ne s’adresse qu’à la France qui gagne, pas à celle qui perd. Il est déconnecté…” Et Sarkozy de conclure dès juillet 2018: “Ça va très mal finir”.

Nous perdant en conjectures, nous avons pensé assassinat ou suicide…

En pleine crise des Gilets Jaunes, avec Macronella, ils ont convoqué Le Monde pour papoter de la nouvelle déco des 365 pièces de l’Elysée… Etait-ce subtil, habile et opportun?

Eureka!

Il vient d’être livré par Aubusson de 300 000  euros de moquette (en laine belge) pour la salle de bal de l’Elysée, pourvu qu’en sus du reste, il ne la fume pas.

 

Mitrophane Crapoussin

Articles liés