Un jeune immigrationniste condamné à de la prison avec sursis pour “violences” après avoir enfariné le maire de Nantes

Un jeune immigrationniste condamné à de la prison avec sursis pour “violences” après avoir enfariné le maire de Nantes

Lu sur LeFigaro.fr :

Un jeune homme de 24 ans a été condamné aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Nantes à un mois de prison avec sursis pour avoir jeté une poignée de farine en octobre dernier sur la maire PS de la ville, Johanna Rolland, a constaté une correspondante de l’AFP. Le prévenu a également été condamné à 150 euros d’amende pour “refus de se soumettre au prélèvement” d’ADN.

Il a été reconnu coupable de “violences”, quand son avocat, Me Aurélien Ferrand, plaidait la relaxe. L’avocat a fait valoir que le geste n’avait provoqué ni blessure, ni “choc émotionnel”, ni “effroi” chez la maire qui avait pu reprendre sa réunion publique rapidement.

Dans notre société, tout (sauf l’État) devient “violences” et il n’est plus possible d’être un homme (donc de résister à l’État). Prière de se laisser sagement dépouiller par nos dirigeants corrompus et protégés par les “forces de l’ordre”.

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France