Philippe Besson : « Il nous faudrait 50, 60 ou 70 années pour que nous arrivions au grand remplacement. Donc le grand remplacement n’existe pas »

Philippe Besson : « Il nous faudrait 50, 60 ou 70 années pour que nous arrivions au grand remplacement. Donc le grand remplacement n’existe pas »

C’est la phrase du jour :

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *