Canal Académie privé de subventions

Jean-Robert Pitte, le président de l’Association Canal Académie (la webradio de l’Institut de France), vient de publier une lettre ouverte sur la page d’accueil du site, que nous nous permettons de relayer :

L’Institut de France, vu depuis le Pont des Arts

 

—————

À tous les fidèles de Canal Académie, 

Je souhaite vous informer avec autant de précision que possible de la situation de Canal Académie qui inquiète à juste titre beaucoup d’entre vous. Nous traversons une grave crise due à un manque d’anticipation budgétaire face à la raréfaction, puis la disparition des subventions qui nous permettaient de vivre. Nous avons donc été contraints de procéder au licenciement de la totalité des personnels salariés par l’association. Madame Marianne Durand-Lacaze, fonctionnaire détachée, assure avec dévouement le maintien du site sur lequel, pour le moment, sont placés les séances académiques, quelques interventions d’académiciens et, comme à l’accoutumée, des morceaux choisis de notre patrimoine d’enregistrements.

Cette programmation réduite a néanmoins un coût technique assuré par nos seules ressources qui sont constituées par les cotisations des abonnés du Club. Je tiens à remercier vivement ceux-ci et demander à vous tous qui, dans le monde entier, fréquentez notre site et à vous mécènes qui souhaitez nous aider de vous joindre à eux aussi nombreux que possible. Vous bénéficierez de l’accès libre à tous les enregistrements disponibles dans nos archives sonores et vous nous permettrez, nous l’espérons, de rebondir. 

Les dernières semaines ont failli nous voir disparaître. Je sais combien vous êtes attachés à ce lien fort avec les cinq académies de l’Institut de France. Comptez sur mon dévouement et sur celui de tous les membres de l’Institut pour maintenir ce bel outil au service de la culture francophone.

Jean-Robert Pitte 
Membre de l’Académie des Sciences morales et politiques 
Président de l’Association Canal Académie

—————

Canal Académie diffuse de nombreuses émissions réalisées avec l’aide tant d’académiciens que de non-académiciens. Il est étonnant (et très regrettable) de voir qu’une telle association ne reçoive pas de subventions, quand tant d’associations politiques en perçoivent… beaucoup* !

Vous pouvez soutenir l’association en devant membre du club. En outre ceci vous procurera de nombreux avantages, pour seulement 23 euros par an (ou plus).

* On pourra consulter l’Observatoire des subventions pour plus de renseignements sur le sujet.

Autres articles

4 Commentaires

  • marie , 10 Avr 2013 à 7:48 @ 7 h 48 min

    la gauche prefere financer les lgbt et les copains de cinema(arditi et autre)qui avoue gagner 950 000euro
    mais fichre il sont geniaux et de gauche!
    je n’ai pas les moyens d aider j aide mes enfants dont un est au chomage
    je nai pas non plus le carnet d adresse des academiciens dont certains ont apres passage dans des ong humanitaires des palaces en corse ou de chalets de reve a saint nicolas de veroce
    je ne repond par jalousie mais la verite commence a ma facher
    un fils de senateur peut illuminer les invalides car filss de…….. etc etc
    etc etc les enfants de collabo sont toujours avec la richesse de leurs horribles parents!!!!!!

  • Luc Chartrand , 10 Avr 2013 à 8:43 @ 8 h 43 min

    Pas assez gauchiste, c’est évident.

  • Sylvie , 10 Avr 2013 à 17:46 @ 17 h 46 min

    Peut-être paie-t-elle son opposition au mariage pour tous ? Canal Académie reçoit des académiciens dont une immense majorité est hostile à la dénaturation du mariage et à la filiation ! Il faut savoir que l’Académie Française est contre la loi Taubira qui retire du code civil les notions de père et mère… Cela explique tout cela !

  • Maammer , 11 Avr 2013 à 3:08 @ 3 h 08 min

    Dommage car canal académie contribue à diffuser le savoir et à encourager la francophonie.
    L’état Français nest peut être pas assez riche pour donner un petit coup de pouce? A moins que
    Encore une fois LA POLITIQUE sen mêle.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen