Le chef du contre-renseignement allemand et l’agence Frontex reconnaissent que l’Etat islamique a utilisé l’invasion migratoire pour infiltrer ses djihadistes en Europe

Le chef de l’Office fédéral de protection de la constitution (BfV, le service de contre-espionnage allemand), Hans-Georg Maassen, reconnaît dans une interview pour le Welt am Sonntag que les services allemands ont commis une grosse erreur en croyant que l’Etat islamique n’utiliserait pas l’afflux d’immigrants clandestins pour infiltrer ses combattants en Europe. Il reconnaît aussi que la République fédérale d’Allemagne se trouve aujourd’hui confrontée au plus gros risque terroriste de son histoire, et encore que 70 % des immigrants arrivés en 2015 n’avaient pas de passeport valide et qu’ils étaient enregistrés sur la base des informations qu’ils fournissaient eux-même. Ces affirmations viennent s’ajouter aux révélation du journal Bild qui affirmait la semaine dernière sur la base d’un rapport confidentiel du ministère de l’Intérieur qu’un demi-million de clandestins ne s’étaient même pas enregistrés.

Mardi dernier, l’agence européenne de surveillance des frontières Frontex reconnaissait elle aussi que les flux migratoires avaient été utilisés par l’Etat islamique pour faire venir un nombre indéterminé de terroristes en Europe. Son rapport (en anglais) “Risk Analysis 2016” peut être téléchargé ici.

Articles liés

25Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Daisy , 10 avril 2016 @ 23 h 27 min

    Les peuples européens le savaient, sauf eux !
    Nous sommes en droit de demander des comptes et pourquoi ne pas les traîner devant la cour de justice européenne !

  • peripathos , 10 avril 2016 @ 23 h 31 min

    Ces types sont des nuls et des nouilles .
    C’est maintenant qu’ils le disent ? A quoi servent-ils ? A rien !

    Ils devraient donc être VIRés ainsi que la Mèrekel , leur patronne , “responsable et coupable”

  • André & Nadine , 10 avril 2016 @ 23 h 43 min

    Et nos chefs à nous Français, ne reconnaitrons jamais la même évidence.
    Nous, nous avons des infaillibles, ils ont la science infuse…!

  • Gisèle , 11 avril 2016 @ 0 h 33 min

    Ces “types ” sont COMPLICES ..tout simplement .
    Quant aux infos journalières .. elles sont trop bien ficelées pour que j’y croie !
    Cela ressemble au scénario d’un film américain à grand spectacle .
    En réalité, ils ne savent rien mais nous le font croire .

  • Pupuce , 11 avril 2016 @ 7 h 10 min

    Une évidence! Nos gouvernants et nos médias prêchi-prêcha étaient complices.

  • Sanzilluse , 11 avril 2016 @ 7 h 23 min

    Ce ne sont pas “des” Djihadistes qui se sont infiltrés en Europe, sous-entendu quelques dizaines voire quelques centaines, mais “des légions entières” sans doute plusieurs centaines de milliers qui sont maintenant pré-positionnées en attendant le Grand soir, celui de la conquête par la terreur. A la libanaise. Leurs casernes sont nos citées, leurs quartiers généraux les mosquées salafistes. Les musulmans intégrés seront leurs premières victimes, pour l’exemple. Ils n’y a pas de raison de s’inquiéter, juste de trembler à la perspective de cet avenir apocalyptique. Nous pourrons toujours maudire nos élites, elles seront loin, surement au Panama ou en tout cas regroupées sur des territoires protégés de ce fléau, territoires réservés à l’hyper-classe mondialisée et à ses bons serviteurs.

  • peripathos , 11 avril 2016 @ 8 h 22 min

    Il suffit de voir l’attitude des “pauvres et gentils” “réfugiés-migrants” à la frontière macédonienne .
    Ils se comportent COMME des envahisseurs qu(ils sont et vont à la confrontation violente ou bien provoquent cette confrontation pour entrer de force en utilisant , selon les cas devant les caméras , femmes et enfants en 1ere ligne .

    Bref les islamistes et les autres se soutiennent et mènent le même combat . Ils utilisent le nombre et la violence pour que nous cédions puis pour avoir logements , allocs , soins “gratuits” ou pour se dissimuler . Impossible de faire le tri !

Les commentaires sont clôturés.