CPNT demande un moratoire national sur l’éolien [Communiqué]

CPNT demande un moratoire national sur l’éolien [Communiqué]

Les éoliennes ne font pas l’unanimité, loin de là ! Pollution visuelle, sonore, forte diminution de la valeur de l’immobilier, baisse de l’économie touristique, faible rendement non continu, problèmes sanitaires notamment sur l’élevage, sur les oiseaux migrateurs et la faune sauvage… CPNT constate que les conflits d’intérêts en relation avec l’éolien semblent devenir tout autant répandus en France qu’aux États-Unis avec les affairistes du vent. Ils ne développent qu’une vision purement mercantile ! Alors à qui profite le crime dans nos départements ?

L’éolien en l’état actuel de cette énergie reste un non-sens énergétique, économique, social et environnemental. Le lobby de l’éolien ce sont des gens sans foi ni loi qui se fichent pas mal des aspects environnementaux. Soutenu par le gouvernement, l’éolien rend la France esthétiquement inhabitable, à coups de milliards pour produire de maigres kilowatts. C’est le projet inefficace et coûteux de défigurer nos départements, nos paysages, notre patrimoine historique et touristique qui a fait déborder la colère des ruraux.

La France totalisait, à la fin de l’année 2018, environ 8000 éoliennes. Le 27 novembre 2018, dans un discours prononcé à l’Élysée sur la transition énergétique, le Président de la République déclarait : « Ce qui va marquer en profondeur l’évolution de notre « mix électrique » dans les années à venir, ce sera, évidemment, l’essor des énergies renouvelables. À l’horizon 2030, la production du parc éolien terrestre sera ainsi triplée ! »

CPNT – le Mouvement de la Ruralité demande en URGENCE un moratoire sur l’éolien en France, de surseoir à de nouvelles implantations comme vient de le demander Dominique Bussereau, le président du conseil départemental de la Charente-Maritime auprès de son préfet. De nombreux élus, présidents de régions, députés, sénateurs, dénoncent l’énorme scandale financier du développement de l’éolien. Des présidents de région et des députés, comme Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand et Julien Aubert, appellent le gouvernement à cesser cette politique irresponsable sur le plan technique, et méprisante pour les ruraux.

Voilà pourquoi CPNT demande aux élus d’intervenir, car le risque sur nos paysages que fait courir la foultitude de projets éoliens devient dangereux pour l’image touristique de notre belle France, le tourisme étant une des rares activités qui peuvent encore prospérer dans nos départements. C’est aussi notre patrimoine. Ne détruisons pas cette richesse !

CPNT préconise une autre politique en matière d’énergies renouvelables, avec un mix basé sur la géothermie, l’utilisation de la biomasse, la méthanisation, le solaire, le développement de la filière bois, l’hydroélectrique, l’énergie de la mer…. Mais pas n’importe comment avec l’éolien !

Autres articles

Memoires Jean-Marie Le Pen