Le double discours de DSK

Dominique Strauss-Kahn a expliqué lors d’un cours d’économie en 2006 à Sciences-Po qu’un Smic supérieur à 1 000 euros par mois surévalue la valeur du travail mais peut se justifier pour des raisons sociales, raconte sur Rue 89 un de ses anciens étudiants.

Un soir de 2006, face au ministre de l’Economie et des Finances Thierry Breton sur le plateau d’« A vous de juger » présenté par Arlette Chabot, il a assuré que la valeur du travail est sous-évaluée en France, et qu’il est normal de souhaiter que les Français soient de mieux en mieux payés.

Notre étudiant fait partie du public et a la chance de pouvoir approcher son professeur lors du cocktail qui suit l’émission, lui faisant répéter ses propos du soir sur la valeur du travail puis en profitant pour l’interroger sur son étrange double langage. “Tout rouge, la coupe de pétillant aux lèvres”, DSK répond alors “mot pour mot”« Vous verrez qu’en vieillissant, vous comprendrez pourquoi parfois, il faut savoir dire des choses, et pourquoi parfois, il faut savoir en dire d’autres » avant de leur tourner le dos, “visiblement gêné”.

Autres articles

1 Commentaire

  • SAINT MARTIN Louis , 11 Juin 2011 à 12:24 @ 12 h 24 min

    Connaissant désormais les moeurs de DSK (la lecture de “Cassandre” après l’épisode du New-York est assez révélatrice) je m’étonne que ce Monsieur ait accepté “l’euro” sans défendre, bec et ongles “l’écu”. A chacun d’orthographier le mot comme il l’entend.
    L’actualité est assez triste et sordide pour qu’on ne profite pas des occasions de sourire quand l’occasion s’en présente….

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France