Retour sur la politique socialiste et keynésienne de Nicolas Sarkozy

À l’occasion de la tentative de retour de Nicolas Sarkozy dans la vie politique, Alain Madelin, Jean-Marc Daniel et Jean-Louis Mullenbach reviennent sur la politique socialiste et keynésienne menée par l’ancien président lors de son mandat. C’était mardi 9 juillet 2013 dans “Les Experts” sur BFM Business.

Lire aussi :
> Shadockeconomics, par Georges Kaplan

Autres articles

14 Commentaires

  • Robert BERTRAND-RIGHI , 10 Juil 2013 à 18:05 @ 18 h 05 min

    Ce serait bien que le journaliste ferme son clapoir de “mouche du coche”, pour nous laisser ECOUTER et laisser les orateurs s’exprimer.

  • Charles , 10 Juil 2013 à 18:24 @ 18 h 24 min

    Au bout de 5 minutes d’écoute sur 8 mn,je n’ai pas encore entendu
    une approche technique sur la situation de l’euro monnaie unique et rigide.
    (j’ai zappé 2 mn sur les 5,mais je veux bien parier que aucun des “experts”
    n’est capable d’aborder la question FONDAMENTALE d’une politique
    monétaire efficiente pour l’économie française.

    Les clowns de Maastricht se sont amusés a faire un nouveau carburant
    en mélangeant 1 litre d’essence avec 1 litre de diesel,baptisé l’euro magique & unique.

    Il n’y a rien à espérer de la situation actuelle si on ne desamorce pas
    cette absurdité en modifiant l’Euro Unique en Euro monnaie commune.

    Ce qui suppose tout un panel de mesures quasi simultanées
    pour ne pas perturber les structures du marché en relançant a la fois l’offre et la demande.
    ceci de manière DIFFERENCIEE selon les nations,elels emems appartenant
    a des sous zones monétaires de la zone Euro.

  • Christiane , 10 Juil 2013 à 18:51 @ 18 h 51 min

    En effet, la monnaie commune doit mettre au rancart la monnaie unique qui nous mène au désastre social et économique.
    Ce que nous réserve le traité transatlantique va signifier très certainement la fin programmée de notre agriculture et élevage, entre autres. Allons-nous les laisser faire ? Voilà un autre traité qu’il nous faudra mettre au panier. Il n’y a que l’ oeuvre de Dieu qui ne peut être contestée, ce que l’ homme fait peut être défait, mais rapidement.

  • Berthe , 10 Juil 2013 à 19:42 @ 19 h 42 min

    Libérez Nicolas, ONLR !

  • antho , 10 Juil 2013 à 21:01 @ 21 h 01 min

    je trouve cette bande de pseudos économistes particulièrement de mauvaise foi.
    Il serait quand même souhaitable de rappeler que la France souffre de 60 ans de socialisme et qu’il est difficile voir impossible de faire prendre un virage libéral à la France en 5 ans et avec un cataclysme financier (subprime) au milieu de tout ça.
    Personnellement, je trouve que Sarkozy avait plutôt un bon démarrage de quinquennat avec notamment la loi Tepa, la baisse des effectifs de fonctionnaires etc… une politique menée jusqu’en 2010 et qui s’est éteinte avec Woerth. C’est ce couillon de Fillion qui a mis en échec Sarko avec son accolyte Baroin. Je dirais juste pour finir que je suis déçu par l’espèce de mise en scène de Madelin avec sa démonstration tirée par les cheveux. Il aurait mieux fait d’expliquer comment les socialistes ont “bourré” le PIB avec des artifices, et comment en faisant le ménage la dedans brutalement, on fait courir le risque à la France d’une grave recession… Bref, c’est bien trop long pour juger de Sarkozy en trois lignes, mais cet entretien me fait dire qu’on est pas sorti de l’auberge avec de tels pignoufes et leurs salamalèques.

  • labolisbiotifool , 10 Juil 2013 à 21:26 @ 21 h 26 min

    C ‘ est ce Madelin là qui n’ est même pas fichu de payer son loyer à Paris
    qui vient nous faire la leçon ???
    (s’ il y a un pro du net, cette affaire a bien du laisser quelques traces – je ne
    suis pas assez calé … )

  • Goupille , 10 Juil 2013 à 22:20 @ 22 h 20 min

    Il s’est fait une tête d’intellectuel d’extrême-droite des HSDNH… A se faire fusiller à la Libération.
    Si nous ne savons pas pourquoi, lui, il saura.

Les commentaires sont fermés.