Le lobby des taxis va-t-il avoir la peau des VTC ?

Examinée jeudi à l’Assemblée, la loi Thévenoud prévoit de durcir les mesures des VTC, en imposant par exemple une formation obligatoire ou une interdiction des maraudes. Une loi qui satisfait les taxis mais qui inquiète les chauffeurs de VTC. Pour le législateur Thomas Thévenoud, cette loi, qui doit entrer en vigueur d’ici à la fin de l’année, ne veut pas privilégier un côté sur l’autre mais développer les deux secteurs d’activité :

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • xrayzoulou , 10 juillet 2014 @ 16 h 02 min

    Les chauffeurs de taxis sont obligés de faire un stage, qui se termine par un diplôme, sans ce précieux document, ils n’ont pas le droit de conduire ensuite les licences ne sont pas gratuites et enfin il faut un véhicule à aménager (compteur, voyant sur le toit…) et tout cela n’est pas gratuit ! Ces messieurs qui conduisent des VTC : ont-ils toutes ces contraintes ? Sinon je me mets à mon compte (mon frère et mon fils ont été chauffeurs de taxi).

  • labolisbiotifool , 10 juillet 2014 @ 18 h 23 min

    Le problème vient de l ‘ attribution des licences GRATUITEMENT par l ‘ Etat , pour les taxis .
    Mais les récipiendaires en font commerce … et ça complique tout !

    Si l ‘ Etat voulait bien retirer ses grosses papattes de toutes ces professions , celles-ci sauraient très bien
    s ‘ organiser en toute liberté . Et que le meilleur gagne !

  • pv , 11 juillet 2014 @ 7 h 32 min

    Enfin un commentaire éco plein de bon sens…

  • JPL , 11 juillet 2014 @ 9 h 47 min

    L’Etat en créant des licences “cessibles” est à l’origine de ce désordre et de ce monopole de fait. Il faut mettre un terme à ce dernier en libérant la profession, pour ce faire, la seule solution, serait que l’Etat rachète toutes les licences qu’il a rendu à tort cessibles, et laisse jouer la concurrence.
    Par ailleurs je ne vois pas la réelle utilité d’un diplôme ou autres contraintes de ce type, la seule exigence serait de normaliser les véhicules pour ne pas avoir des taxis d’une taille ridicule et d’avoir une couleur de carrosserie parfaitement identifiable.
    Je comprends parfaitement l’ire des chauffeurs de taxis, mais, sur le fond du sujet ils ont tort.

  • baldag , 11 juillet 2014 @ 11 h 20 min

    Les taxis ont toujours constitué, je ne dirai pas une mafia, mais un cercle très fermé qui a ses usages.
    Mais, ce sont des entrepreneurs qui ont payé très cher une licence.
    Ce n’est pas le cas des VTC qui ne sont pas engagés sur une telle somme et n’ont pas les mêmes contraintes.
    Ceci s’appelle concurrence déloyale, mise en place par l’Etat. Là, il y a beaucoup à dire….

Les commentaires sont clôturés.