Complètement à côté de la plaque, la Norvège dénonce les mariages forcés… à l’église !

Lu dans 20Minutes.fr :

Surprenant, choquant ou odieux, les mots ne manquent pas pour qualifier cette union. Dans le pays, de nombreux Norvégiens se sont émus de la situation après avoir lu le blog de Thea, une très jeune fille de 12 ans qui a prévu d’épouser Geir, son fiancé qu’elle ne connaît pas encore, et qui a vingt-cinq ans de plus qu’elle.

Sur la page d’accueil, l’enfant annonce la couleur: «Bonjour, je m’appelle Thea, j’ai 12 ans et je vais me marier». Elle y raconte les préparatifs de la noce, le choix de l’église, de la robe, la liste d’invités, elle qui n’aura pas le droit d’inviter ses amies. Elle y confie aussi ses interrogations sur son avenir, réalisant qu’elle ne pourra pas devenir vétérinaire comme elle en rêve. «Ma mère m’a expliqué que je n’aurais pas à travailler, que mon mari gagnera de l’argent pour nous deux», écrit-elle.  Dès sa mise en ligne, le blog a battu des records d’audience, devenant le blog le plus lu du pays en seulement une journée. De son côté, la police a reçu un nombre incalculable d’appels de Norvégiens qui souhaitaient dénoncer ce mariage.

Un faux site pour dénoncer les mariages d’enfants

Si elle a été décriée, cette union n’aura en réalité pas lieu. Et pour cause, le site a été créé par l’ONG Plan, pour sensibiliser l’opinion aux mariages forcés de très jeunes filles. Chaque jour, 39.000 enfants sont mariées contre leur gré dans le monde. «Le destin de Thea est une réalité pour des millions de filles», explique Olaf Thomessen, directeur de la section norvégienne de Plan. Si les gens savent que des fillettes sont mariées au fin fond du Bengladesh ou encore de la Guinée Bissau. «Nous voulions faire passer ce message choquant de manière choquante. Je pense que nous avons réussi», a-t-il poursuivi.

Comme si les mariages forcés concernaient les femmes blanches et chrétiennes de Norvège ! Le déni de réalité dans toute son horreur… Quant au mari qui gagne assez pour permettre à sa femme de ne pas travailler et de s’occuper davantage des enfants, j’en connais plus d’une qui ne se plaindraient pas de cette situation !

Lire aussi :
> Pour Julie Gayet, le problème des « mariages forcés » concerne d’abord les catholiques !

Autres articles

41 Commentaires

  • Manuel Atréide , 10 octobre 2014 @ 9 h 58 min

    @ l’auteur

    Voyons voir, deux secondes d’analyse …

    “Comme si les mariages forcés concernaient les femmes blanches et chrétiennes de Norvège ! Le déni de réalité dans toute son horreur… ”

    Non non, les chrétiens blancs de Norvège ne pratiquent pas, n’ont jamais pratiqué et donc ne pratiqueront jamais le mariage forcé. L’église a pourtant, dès avant la réforme protestante, considéré que l’absence de consentement à un mariage était une raison de nullité et mis en place les règles permettant de vérifier ce point. Je me demande bien pourquoi puisque, comme vous le dites si bien, la blancheur de peau et le christianisme sont des protections absolues.

    “Quant au mari qui gagne assez pour permettre à sa femme de ne pas travailler et de s’occuper davantage des enfants, j’en connais plus d’une qui ne se plaindraient pas de cette situation !”

    Aie. L’épouse va donc consentir. Mais après bien sûr, elle va donc – idéalement – renoncer à toute indépendance financière pour ne plus s’occuper que des enfants. Mesdames, oubliez votre vie sociale, votre amour du théâtre, les soirées entre amis, vos envies de voyage et de découverte du monde (qui commence à sa porte). Vous êtes mère et votre époux a les moyens de s’assurer que vous ne l’oubliez pas.

    Mais bon, l’auteur nous dit qu’il “en connait plus d’une” ui ne s’en plaindrait pas. L’auteur … Eric Martin … hmmm. Un homme qui dit connaitre des femmes heureuses de dépendre de leur époux ? Comme c’est étonnant !

    Franchement, votre traitement de cette info est navrant. Vous dénoncez les clichés chez les autres sans voir à quel point vous pataugez dedans.

  • marie france , 10 octobre 2014 @ 10 h 31 min

    @Manuel Atréide,si vous pensez comme Simone de Beauvoir,que la femme a été “libéré “par son travail,vous vous trompez lourdement,oui pour la simone Bourgeoise,riche ,instruite,et bourrée de fric ,vivre Seule effectivement c’est la liberté ,liberté de travailler ( elle,elle écrivait ) çà ne devait pas être trop fatiguant ,avait une vie d’homme riche ,allait au théatres ,visite de musées ,voyages ,grands restos et j’en passe !!quand à la petite femme “ordinaire ” après ses 8 heures de boulot ,pas toujours très “utiles” pour “élever “sa culture,retour à la maison ,ou l’attend le bruit joyeux certes des enfants ,mais très fatiguant,ensuite préparer à souper,s’occuper du linge etc….alors oui ,je pense comme Eric Martin ,il y en a beaucoup qui voudrait avoir un homme sur qui se reposait !!mais hélas ce n’est pas pour demain !!

  • Fikmonskov , 10 octobre 2014 @ 11 h 08 min

    “L’église a pourtant, dès avant la réforme protestante, considéré que l’absence de consentement à un mariage était une raison de nullité et mis en place les règles permettant de vérifier ce point”

    Donc on crée aujourd’hui un site pour lutter contre quelque chose qui n’existe plus depuis “dès avant la réforme”. C’est utile.

    “Mesdames, oubliez votre vie sociale, votre amour du théâtre, les soirées entre amis, vos envies de voyage et de découverte du monde (qui commence à sa porte). Vous êtes mère”

    Alors ça, si c’est pas débile… Parce qu’une femme ne travaille pas, elle n’a plus d’amis, de vie sociale, de soirées ?

    Manuel, mon bon Manuel, je te retourne ta conclusion : “Vous dénoncez les clichés chez les autres sans voir à quel point vous pataugez dedans”.

  • fleurdenavet , 10 octobre 2014 @ 11 h 09 min

    Se reposer sur un homme, cela existe-t-il ? Pour suppléer aux manques ordinaires des hommes, les femmes vivent un double esclavage : travailler à l’extérieur pour avoir un autre salaire pour étoffer celui de Mr, s’assurer un revenu financier en cas de défaillance de Mr (divorce etc…), et travail à la maison courses, vaisselle, ménage, éléver les enfants, prendre soins de Mr etc…
    Il y aurait encore beaucoup à dire, mais je m’arrêterais là !

  • eric-p , 10 octobre 2014 @ 11 h 18 min

    Les églises de norvège devraient porter plainte pour spot diffamatoire. C’est clair.
    L’argument des promoteurs de ce clip, que nous connaissons déjà puisqu’il a déjà été utilisé
    dans un spot français avec l’incontournable….maîtresse du président de la république française.
    L’argument est évidemment irrecevable car tout un chacun pourrait se lancer dans des détrournements de la loi pour nuire à une personne ou un groupe de personnes,
    en l’occurence ici la communauté chrétienne.

    “Le blog de Théa” , évidemment instrumentalisé par des christianophobes, en clair des laïcards gauchistes, doit donc être retiré dans les meilleurs délais…

  • Xav , 10 octobre 2014 @ 11 h 24 min

    Vous n’êtes peut-être simplement pas tombé sur le bon. Pas d’amalgames, pas de stigmatisation, s’il-vous-plaît. Ne tombez pas dans une vision déterministe de genre.

  • fleurdenavet , 10 octobre 2014 @ 11 h 33 min

    je suis d’accord avec vous, mais hélas je ne suis pas la seule. J’ai travaillé pour des avocats et des notaires. C’est incroyable comme les hommes peuvent devenir petits, mesquins une fois qu’ils ont balancé leurs épouse souvent pour des histoires de fesses. Ils ne veulent pas payer de pension alimentaire ni offrir des vêtements ou régler certains frais pour leurs enfants, certains se rendent insolvable. D’autres encore s’approprie la masion familiale et mettent femme et enfants dehors et pire encore.
    Loin de moi, de penser que tous les hommes sont des monstres, il y aussi des femmes qui le sont aussi.

Les commentaires sont fermés.