Eric Zemmour : “L’avortement ne libère pas la femme”

Au cours du débat face à Alain Duhamel jeudi sur RTL, Eric Zemmour n’a pas caché son opposition à l’avortement :

Autres articles

22 Commentaires

  • Alainpsy , 10 octobre 2014 @ 15 h 08 min

    Dans une société qui fonctionne bien et qui informe correctement, qui responsabilise la sexualité ( chacun exprime sa sexualité comme il l’entend, mais sans jamais nuire ),
    l’avortement serait réduit au strict minimum: cas de viols, malformations graves, risques majeurs pour la mère. En fait, l’avortement se multiplie précisément parce que la société fonctionne mal et va mal. En ce sens, c’est un échec de l’information, de la responsabilisation de chacun. “si je tombe enceinte, ça n’est pas grave je me fais avorter” !
    ça, c’est l’échec de la liberté, c’est le triomphe de la dérision et de la déraison. Le plaisir mérite mieux que cela.

  • le lecteur , 10 octobre 2014 @ 16 h 56 min

    Duhamel, j’ai envie de lui baffer sa tête à claques.

  • Pascal , 10 octobre 2014 @ 18 h 26 min

    « L’avortement ne libère pas la femme ».
    N’est pas Moulinex qui veut !

  • kanjo , 10 octobre 2014 @ 18 h 54 min

    surtout que souvent, les femmes qui se font avorter le font sous pression du géniteur qui ne veut pas assumer. Elles ne sont donc pas libres.
    Le pire étant que parfois, après coup, quand il est trop tard pour sauver l’enfant, le géniteur prend conscience de ce qu’est la paternité…et désire un enfant. La menace : “si tu le gardes, je te quitte”, devient : “puisque tu l’as tué, je te quitte”.

  • Gisèle , 10 octobre 2014 @ 19 h 20 min

    La libération de la femme avait un prix …. :
    Des milliers de petites vie .
    Et celles de leurs mères … qui ne seront plus jamais comme avant .

  • Droal , 10 octobre 2014 @ 19 h 24 min

    Dès que l’embryon a acquis le droit d’être avorté, il a été libéré de l’existence. Ce qui lui a permis d’éviter la lutte pour acquérir le droit de mourir: l’euthanasie. La mort est un droit, la vie nous renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire.

    On sait que le petit garçon de trois ans a le droit d’avoir une vie sexuelle épanouie A LA CONDITION que les 150 adultes qui l’entourent y consentent ( Evangile selon Cohn-Bendit, sourate 14, versets 18 et suivants.)

  • Gisèle , 10 octobre 2014 @ 21 h 15 min

    La France a la plus haute démographie d’Europe …. mouai …..

Les commentaires sont fermés.