Lundi, le conseil municipal de Strasbourg va voter une subvention de 1 500 euros à une association lesbienne militante

Notez le refus par le rédacteur de l’ordre du jour de faire l’emporter le masculin sur le féminin (“acteurs-trices engagés-ées”), comme pour montrer l’allégeance de la majorité socialiste strasbourgeoise à l’idéologie du gender :

> le site de l’association La Lune

Articles liés

30Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • JL 75 , 10 octobre 2014 @ 13 h 41 min

    On verra qui votera pour et qui votera contre ces subventions!

  • labolisbiotifool , 10 octobre 2014 @ 14 h 15 min

    Je n ‘ arrive pas à avaler le fait qu ‘ une municipalité dispose de ” mon ” argent pour
    subventionner quiconque … et pire encore le CCFD ou des lesbiennes !

  • Yves Tarantik , 10 octobre 2014 @ 15 h 27 min

    Et les “pédophiles” et autres adorateurs du pertuis, ils n’auront droit à rien ?

    Il y a de plus en plus d’élus irresponsables qui mettent la démocratie (le mode de scrutin) en cause.

  • Gisèle , 10 octobre 2014 @ 16 h 47 min

    ça fait cher le * god * ……….

  • Gisèle , 10 octobre 2014 @ 17 h 09 min

    Alors moi je vais vous raconter une histoire qui a bien fini .
    De grands amis , ont une fille de 22 ans . Cette fille a vécu quelques temps avec un garçon et a fait une grossesse extra utérine , qui lui a fait perdre un ovaire .
    Elle s’est séparée de ce garçon et n’a pas tardé à tomber dans les griffes d’une lesbienne . Celle ci était à la rue , et buvait . Elle s’est carrément installée chez la fille de mes amis ( qui travaillait ) et vivait à ses crochets , la volait même . Elle la battait ( elle se plaignait à sa mère , avait des bleus ) .
    La fille de mes amis en avait une peur bleu .
    Souvent les jeudis je leur rends visite après avoir été à la Messe comme chaque jeudi .
    Je me suis souvent trouvée chez eux avec les deux filles que j’ai embrassées et avec qui j’ai parlé , comme pour les parents . J’ai juste demandé à Dieu de les aider .
    Hier mon amie m’a annoncé que leur fille leur avait demandé pardon ( ils souffraient beaucoup de la voir maltraitée et agressive ) , qu’elle était redevenue coquette et qu’elle remangeait ( elle plaquait ses cheveux coupés très court avec du gel et était devenue anorexique ) , qu’elle était méconnaissable . Explication : L’ autre fille était un soir partie faire une course et n’était jamais revenue , elle est partie dans le nord .
    Merci Seigneur .

  • Goupille , 10 octobre 2014 @ 17 h 57 min

    Vos interventions, Gisèle, sont rafraîchissantes : elles font penser aux images de Communion de notre enfance.
    Avec des enfants tout roses et blonds en adoration devant un Jésus enfant…
    Un peu de tendresse dans ce monde de brutes.

  • Gisèle , 10 octobre 2014 @ 18 h 59 min

    Merci @Goupille
    Mais vous savez , je n’ai aucun mérite . J’ai mes défauts comme tout le monde .
    Ma force et ma joie c’est la rencontre avec Jésus PRESENT , je le crois et je le sais dans le Saint Sacrement . Il m’a toujours aidée , dans les moments les plus pénibles de ma vie ( et j’en ai eu ) .
    Alors je vais vous raconter une autre histoire :
    La semaine dernière , je regardais les vêtements chez Emmaüs . Mon cœur s’est serré dans le coin des vêtements enfants . J’ai pensé à mon petit fils dont je suis privée depuis 4 ans par le papa , mo fils qui a coupé avec toute la famille . ( même histoire que celle de mes amis …) .
    Une dame qui approchait a entamé la conversation . Elle me dit : je suis venue donner des vêtements , j’ ai perdu ma fille . Je lui ai répondu : moi , mon fils c’est comme si je l’avais perdu , cela fait 4 ans qu’il ne nous parle plus .
    La dame me répond : oui mais vous vous le reverrai un jour , moi je ne verrai plus jamais ma fille , elle est DCD il y a 15 jours d’un cancer ( à peine 40 ans ) .
    Je vous assure que j’ai ravalé mes paroles … on s’est quittées en nous embrassant .
    Quelques jours après , j’y suis retournée et je me suis retrouvée face à face avec cette dame sans le vouloir . Elle m’a dit : ça alors ! au bout làa bas , je pensais à vous !
    Chez moi , je me suis rappelée que j’avais ramené un sous verre qui avait attiré mon attention . Dedans il y avait une gravure . Un vitrail représentant Jésus le Bon Pasteur .
    J’ai eu l’idée de la sortir du sous verre . Derrière il y avait une prière . Six phrases ( entre les autres ) m’ont ouvert les yeux du cœur :
    — Quand je suis blessé ,
    Donne moi quelqu’un à consoler .
    — Quand ma croix devient lourde ,
    Donne moi la croix d’un autre à partager .
    — Quand je suis découragé ,
    Envoie moi quelqu’un à encourager .
    Oui ! les rencontres que nous faisons dans la vie , ne sont jamais fortuites . Il faut seulement savoir réfléchir un instant pour le comprendre .

Les commentaires sont clôturés.