“Les Migrations pour les nuls” de Jean-Paul Gourévitch : l’AFP signe une dépêche particulièrement militante et hostile

Voici la dépêche reprise par des dizaines de médias, un cas d’école analysé par l’OJIM, qui s’interroge :

L’AFP est un rouleau compresseur redoutable que rien n’arrête et, surtout, que rien ni personne ne semble pouvoir contrôler. Dans une société démocratique qui se respecte, un organe de presse fournissant près de 80 % de l’information des médias nationaux ne devrait-il pas souffrir d’un contrôle plus strict et d’obligations déontologiques accrues ? En soi, cet état de quasi-monopole est-il tolérable ? Des questions qui demeurent pour l’heure bien inaudibles.

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Paule C , 11 décembre 2014 @ 0 h 26 min

    AFP=TASS

  • ampelius , 11 décembre 2014 @ 7 h 21 min

    Si Gourevitch a le mérite de dénoncer l’immigration l’estimation qu’il établit des coûts qu’elle entraîne est trés largement inférieure à la réalité. Je conseille d’aller voir sur TV libertés, dans politique et eco, le chiffrage réel de l’immigration par G.Pince avec JC Mounicq ( diffusion lundi 15 décembre)

  • HuGo , 11 décembre 2014 @ 9 h 15 min

    Je vais acheter et lire le livre, étant trop nul…pauvre AFP, elle aussi complètement orientée…!
    Incroyable que bcp ne supportent pas qu’on ne ‘roule’ pour personne !

  • PANNY , 11 décembre 2014 @ 12 h 59 min

    Agence Fortement Politisée

  • Goupille , 11 décembre 2014 @ 14 h 34 min

    Mais cela a toujours été. L’AFP ne déverse que de la pensée dominante unique, ce qui est tragique en ces temps où les journalistes ne font plus le moindre travail d’investigation. Les rédactions se contentent de recopier la dépêche AFP, les plus créatifs intervertissent deux alinea. Heureux sommes-nous quand ils n’y ajoutent pas des fautes d’orthographe.

    Il y avait une autre peste au temps de la presse papier : les NMPP, intégralement entre les mains de la CGT de Pan pan Le Paon. Ils “égaraient” des livraisons des magazines qui ne leur plaisaient pas, qu’on retrouvait dans un lointain hangar de la SNCF, autre bastion de la CGT Pan pan Le Paon…

    Profitons bien d’Internet avant que les robinets n’en soient coupés…

  • hectorgalb , 11 décembre 2014 @ 14 h 51 min

    Je me permets de signaler que le coeur du problème n’est pas l’AFP ou France Inter ou Radio France, etc, mais la redevance télé et les subventions (le budget de l’AFP est subventionné à 70% il me semble) grâce auxquelles ces machines tournent. Non seulement la gauche les “protège” mais aucune droite ne dit rien ni ne fait rien jamais rien contre la clé de voûte de ce système, la redevance, même pas ceux qui hurlent. On devrait systématiquement rappeler cette place centrale de la gauche et de la redevance dans tout article touchant les médias du service public, y compris quand le sujet de l’article n’est pas la redevance. Tant qu’on ne le fera pas, ça continuera à passer inaperçu et puis voilà.

Les commentaires sont clôturés.