Bruno Le Roux est un mythomane qui prétend avoir fait HEC et l’ESSEC

Bruno Le Roux est un mythomane qui prétend avoir fait HEC et l’ESSEC

Bruno Leroux

D’après son CV disponible en ligne jusqu’à ce jeudi sur différents sites officiels depuis plusieurs années, le tout nouveau ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux serait un “ancien élève” des prestigieuses écoles HEC et l’ESSEC (les deux, vous avez déjà vu ça, vous ?). Pourtant, dans les annuaires de ces deux écoles de commerce, impossible de trouver trace de son passage. Son cabinet reconnaît “une erreur”…

Marianne précise :

Alors comment expliquer que cette “méprise” se soit retrouvée dans trois CV publics du nouveau ministre ? “C’est une personne qui a mal interprété les diplômes de Bruno Le Roux sur un premier site. Les autres biographies n’ont fait que copier-coller”, croit savoir ce collaborateur du ministre hollandais. “Sans doute” un ancien collaborateur parlementaire, passé par le cabinet de Bruno Le Roux “il y a une législature, une législature et demie”, ajoute-t-il.

De son côté, le groupe socialiste explique, embarrassé, ne pas avoir vérifié les éléments de cette biographie transmise “officiellement”. Par qui ? “Son secrétariat”, commence par dire le responsable, avant de se rétracter : “Enfin, non, je ne sais plus”. L’ancien patron du groupe PS serait donc victime d’un collaborateur un peu trop zélé !

Cette version de la “mauvaise interprétation” n’est pas sans poser d’autres questions : comment cette information erronée a pu figurer pendant sept ou huit ans sur le site du député sans que personne ne s’en aperçoive et au premier chef Bruno Le Roux ? Jusqu’à ce jeudi en tout cas, puisque l’information a été rapidement supprimée de son site web. ‘”Je ne sais pas”, confie la personne au bout du fil, avant d’ajouter ironiquement que “si c’est si important, on va faire une enquête”. Ou un audit, comme on l’enseigne dans les écoles de commerce ?

Le caractère mythomane du personnage est confirmé un peu plus loin :

Entre 2007 et 2012, Bruno Le Roux se rend chaque année dans le collège Roger Martin du Gard d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), où il a lui-même étudié, pour raconter son parcours à des élèves de troisième. Caroline Bernard, alors professeur d’histoire-géographie au sein de l’établissement, se souvient auprès de Marianne l’avoir toujours entendu affirmer qu’il était un ancien de HEC. “L’une des premières questions posées par les élèves, c’était tous les ans ‘combien vous gagnez””, se rappelle l’enseignante. Elle a gardé en mémoire la réponse rituelle de Bruno Le Roux : “Il donnait le montant de ses revenus et ajoutait : ‘Attention, moi, j’ai fait HEC, et quand je revois mes anciens camarades, je vois bien que c’est pas moi qui gagne le plus d’argent'”. A cette époque, Bruno Le Roux n’avait pas besoin d’un collaborateur trop zélé pour enjoliver son CV.

Autres articles

12 Commentaires

  • Régis , 10 Déc 2016 à 11:15 @ 11 h 15 min

    “Elena Ceaușescu ,elle est ainsi docteur-ingénieur en chimie, obtenant son grade universitaire de façon très discutée : sa thèse est tout d’abord refusée par le professeur Cristofor I. Simionescu (ro) puis, alors que celui-ci est renvoyé et son nom retiré des encyclopédies, un scientifique de moindre renom, le professeur Coriolan Drăgulescu, valide ses travaux et se voit ainsi propulsé sur la scène scientifique du pays, voyant alors son nom entrer dans l’encyclopédie, intégrant lui-même l’Académie des sciences. Elle accumule de ce fait les doctorats honorifiques de prestigieuses universités étrangères, sous la pression de leurs propres gouvernements (notamment celles d’Athènes, Buenos Aires, Lima, Manille, Mexico, Nice, New York, Quito et Téhéran), car pour tous ces pays, il fallait flatter l’ego du dirigeant roumain et de son épouse qui avaient pris une certaine distance avec la politique commune du Bloc de l’Est (ces titres lui ont été retirés après la chute du régime). L’encyclopédie roumaine de l’époque dédie plus d’une demi-page pour énumérer tous ses titres et récompenses.”

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Elena_Ceau%C8%99escu

  • COUTAND , 10 Déc 2016 à 11:15 @ 11 h 15 min

    Les socialistes sont tous mythomanes…!

  • Vent d'Est, Vent d'Ouest , 10 Déc 2016 à 14:24 @ 14 h 24 min

    Comme Cambadélis, les yeux dans les yeux, Le Roux affirme avoir fait HEC et l’ECCEC. Et moi j’ai fait Sciences-Po… mais où diable ai-je rangé mon diplôme, et avec mention, s’il vous plaît ?

  • Tonio , 10 Déc 2016 à 14:47 @ 14 h 47 min

    Le Roux affirme avoir fait HEC, en maniant le balai et l’aspirateur, comme tout le monde chez les socialos.. On se demande où il pouvait bien avoir les yeux ce disant…
    Si ce gars avait le moindre diplôme pour honorer sa carrière de ministre on le saurait et aucun secrétaire PS ne bredouillerait “c’est pas moi, c’est l’autre”.
    ERGO: ce gars comme ses acolytes est un menteur professionnel diplômé et c’est pourquoi il a été fait ministre. Il n’y pas de grands mystère au PS, seulement de petites combines…

  • Tonio , 10 Déc 2016 à 19:23 @ 19 h 23 min

    Bruno Le Roux est un mythomane au PS ?
    Mais il y en a des millions au PS !

  • Pascal , 11 Déc 2016 à 10:10 @ 10 h 10 min

    HEC, ce BTS force de vente pour happy few. Et même s’il avait vraiment fait HEC, pas de quoi s’en vanter !

  • JPP , 11 Déc 2016 à 10:12 @ 10 h 12 min

    Comme Cambadélis, il va bien finir par retrouver ses diplômes. Du vent, que des vents, c’est le roi de la flatulence, ne dit-on pas Leroux pète ?
    Encore un à rouler dans le goudron et les plumes.

Les commentaires sont fermés.