Frédéric Lefebvre veut pouvoir faire les soldes chez Zadig&Voltaire le dimanche

Alors que le repos dominical avait été battu en brèche par la loi Maillé en 2009, Frédéric Lefebvre s’est une nouvelle fois illustré en plaidant pour le travail dominical.

Le secrétaire d’Etat au commerce extérieur a profité du lancement des soldes d’hiver pour demander aux maires que les magasins puissent ouvrir le premier dimanche des soldes. Motif invoqué ? Pour Frédéric Lefebvre, les soldes sont « un moment de réoxygénation de l’économie française. Un moment de bonnes affaires, bienvenu pour l’économie française ». Le hic, c’est que le repos dominical est également un moment de réoxygénation pour les travailleurs français, un moment de retrouvailles, bienvenu pour les familles françaises… Famille ou matérialisme, le secrétaire d’Etat semble avoir son choix. S’exprimant mercredi depuis le boulevard Haussman, il a notamment déclaré que faiblesse de Paris réside dans « le fait que les magasins ne soient pas ouverts le dimanche ». Grâce à Frédéric Lefebvre, ceux qui souhaitent faire les soldes chez Zadig&Voltaire pourront peut-être s’y retrouver dimanche prochain.

Autres articles

2 Commentaires

  • K. , 11 janvier 2012 @ 15 h 35 min

    Déjà qu’on me vole (ainsi qu’à mon fils) ma moitiée chaque samedi, si en plus on me la prends le dimanche, il risque de se retrouver avec des chômeurs en rab sur le dos.

  • fu manchu , 12 janvier 2012 @ 10 h 52 min

    Quand on pense que l’on a confié le commerce extérieur à ce mickey mouse, on ne s’étonne pas que celui-ci aille si mal.

Les commentaires sont fermés.