Interview de Maxime, opposant à la loi Taubira condamné à 6 mois de prison ferme

Entretien avec Maxime G., un jeune manifestant de la LMPT après sa condamnation ce mardi matin à 18 mois de prison dont 6 mois ferme, pour rébellion et coups et blessures sur un agent des forces de l’ordre et une journaliste.

Source : TVLibertés

Articles liés

31Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Ralph , 11 mars 2014 @ 22 h 02 min

    Je viens de revoir la vidéo Linepress sur le 23 avril. Soyons honnêtes : à la fin de la manif, il y a quand même peut être eu quelques légers débordements….
    Après, c’est toujours pareil, comme à Nantes avec ceux qui se sont fait interpellés ou les casseurs du PSG au Trocadéro. Ce sont jamais les vrais « durs » qui se font attraper, mais plutôt ceux qui courent moins vite, ceux qui suivent mais ne comprennent pas qu’à un moment…. il faut courir ! et vite !

  • Ralph , 11 mars 2014 @ 22 h 09 min

    On voit d’ailleurs bien sur la vidéo, vers la fin. En première ligne, des jeunes bcbg avec plein de filles qui font « bouh » devant les crs et les gendarmes, et derrière, des gars masqués qui balancent des bouteilles.
    Je vous laisse deviner qui se fera choper par la patrouille….

  • Charles , 11 mars 2014 @ 22 h 18 min

    Il n’y a rien a attendre de LMPT/UMPT.
    Ils sont juste là pour servir de leurre.
    Leur mission consiste à faire semblant et à canaliser les bullots.
    Leur service d’ordre est d’ailleurs payé par l’UMPT.

  • monhugo , 11 mars 2014 @ 22 h 39 min

    Pour les amateurs, il y a une page de soutien à Maxime qui a été créée sur facebook :
    https://www.facebook.com/soutienmaxime

  • monhugo , 11 mars 2014 @ 22 h 53 min

    http://solidarite-pour-tous.fr/maxime-23-ans-condamne-a-18-mois-de-prison/
    Comment imaginer qu’un primo-délinquant soit embastillé ? Aucun mandat de dépôt requis contre Maxime.
    NBB était supposé être récidiviste (« récidive » non caractérisée, comme la décision d’appel l’a admis d’ailleurs), pour sa part.

  • Paule C , 11 mars 2014 @ 23 h 51 min

    Et les casseurs de Rennes, qui ont attaqué une réunion politique autorisée? Et les casseurs de Nantes ?Ils sont toujours dehors et prêts à recommencer. Deux poids, deux mesures, ça se confirme chaque jour.

  • JSG , 12 mars 2014 @ 7 h 23 min

    Un gouvernement qui, sous réserve de la l’indépendance des juges autorise des écoutes entre un individu et son avocat, quel qu’en soit le motif; n’est tout simplement pas crédible.
    Ça devient une dictature et toutes les réserves sont de mise concernant ses jugements.

Les commentaires sont clôturés.