Lancement de l’Académie de Survivalisme

Vic Survivaliste, contributeur régulier aux Nouvelles de France (son dernier papier) et survivaliste reconnu, a le plaisir de vous annoncer le lancement de l’Académie de Survivalisme.

Cette école de formation en survivalisme a été longuement mûrie afin d’offrir des formations et des stages axés sur le concret, les techniques et les méthodes, tout en maintenant une approche holistique.

À cet effet, l’Académie de Survivalisme propose notamment un stage intensif d’une semaine à l’issue duquel un stagiaire aura en main tous les savoirs et les savoir-faire pour vivre de manière autonome en situation de crise courte ou prolongée, légère ou lourde.

Ce stage a lieu à Rivière Rouge au Québec sur un terrain de 137 hectares. Les structures d’accueil ont été planifiées afin d’accueillir une clientèle tout aussi bien locale qu’européenne. Classes may also be held in English.

> le site officiel de l’Académie de Survivalisme

Autres articles

8 Commentaires

  • alambatouré , 11 Mar 2014 à 14:15 @ 14 h 15 min

    Ouf, il faut y aller au Québec !

  • Eric Martin , 11 Mar 2014 à 15:39 @ 15 h 39 min

    Evidemment, cela s’adresse prioritairement aux lecteurs de NDF qui vivent au Québec, et plus généralement, au Canada et dans le Nord-Est des Etats-Unis.

  • remigius , 11 Mar 2014 à 16:03 @ 16 h 03 min

    Et alors ?
    Vous aussi, vous croyez à un cataclysme imminent ? Vous attendez le last-day, l’Apocalypse ?
    Non mais, revenons sur terre, bon sang ! Pensons plutôt à ce que nous pouvons faire pour améliorer la vie autour de nous, au lieu de penser égoïstement à nous, à notre survie personnelle en cas d’hypothétique catastrophe !
    La pire des crises n’est-elle pas, justement, l’enfermement sur soi par peur de ce qui pourrait éventuellement arriver ?
    Que vaut-il mieux : se cacher la tête avec les mains parce que le mur pourrait tomber sur moi, ou bien faire ce qui est en mon pouvoir pour empêcher qu’il ne tombe un jour ?

  • Eric Martin , 11 Mar 2014 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Avant d’intervenir, pouvez-vous lire la prose de Vic, comme cette présentation du survivalisme svp ?

    https://www.ndf.fr/poing-de-vue/07-09-2013/survivalisme-declaration-dindependance

    D’avance, merci. Le débat doit progresser et pas stagner parce que certains ont la flemme de se documenter…

  • delenne sylvain , 11 Mar 2014 à 16:22 @ 16 h 22 min

    Nous autres survivaliste ne pensons pas que pour nous même , et nous aidons nos proches et tous les citoyens (es) qui ont des problèmes quand surgit une catastrophe quelle qu’il soit .Car bien souvent les secours et aides national ou international arrive avec retard ,et un survivaliste présent sur place peut faire beaucoup de chose en attendant les secours ,de par c’est connaissance et c’est compétence en matière de survie.

  • PG , 12 Mar 2014 à 23:25 @ 23 h 25 min

    Mort de rire : Vic le survivaliste nous fait de longs développements sur la 3 ème guerre mondiale qui est un complot ourdi contre les Russes et les Européens, par les Américains et pour faire un stage de survivalisme, quel pays choisit-il ? La steppe russe libre, la forêt vosgienne ?
    Et bien, non, le Quebec, annexe et arrière cour des USA !
    Et oui, parce qu’en France un stage survivaliste avec présentation de techniques de combat et armes, comme en Russie, cela vaudrait à Vic de terribles ennuis : donc il choisit le continent le moins étatisé : l’Amérique du Nord.
    CQFD.

  • Vic Survivaliste , 13 Mar 2014 à 12:16 @ 12 h 16 min

    Que de malveillance et de médisances.

    Je n’ai pas “choisi” le continent le moins étatisé, j’y vis.

    Mon stage présente des techniques de préservation de nourriture, de premiers soins de brousse, d’alimentation, de fabrication de toutes sortes de produits avec les moyens du bord, de purification d’eau, de l’herboristerie mais non, les bouches-sales choisissent de parler de techniques de combat et d’armes, ça fait plus sulfureux.

    Oui c’est un fait que nous avons des techniques de combat et des techniques de tir, et alors? Au moins chez nous mes clients peuvent apprendre ça, pas chez vous.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen