Patrick Buisson chargé par son fils, Georges, dans “Le Grand Journal” de Canal +

“Tout se finit mal avec Patrick Buisson” déclare son fils. Les deux hommes sont “fâché définitivement depuis deux ans”, affirme-t-il devant un plateau conquis d’avance…

Autres articles

10 Commentaires

  • ranguin , 11 mars 2014 @ 14 h 07 min

    On est décidément jamais si bien trahi que par les siens.

  • alambatouré , 11 mars 2014 @ 14 h 12 min

    Voila un type qui a le sens de la famille ! Bon, le fruit ne tombe jamais loin de sa branche : Si le père n’est pas un modèle de moralité, le fils n’est lui-même pas très ragoutant.

  • eric-p , 11 mars 2014 @ 14 h 23 min

    Ce document est parfaitement révélateur de ce qu’on ose encore qualifier de
    “démocratie” en France :

    -Un enfant (même adulte !) n’a pas à témoigner contre son père
    (On se croirait revenu en URSS !)

    -De quel droit les journalistes se permettent-ils de s’immiscer dans les affaires familiales ?
    On imagine mal une rédaction recevoir le fils d’un journaliste connu pour balancer sur son père !

    -Sur le fond de l’affaire : QU’EST-CE-QU’ON-EN-A-A-FAIRE ???
    Les médias français révèlent accessoirement des informations humiliantes pour certaines personnes …qui n’ont évidemment rien demandé ! Personne ne dit rien contre
    la presse-caniveau ! C’est assez incroyable…

    Cette affaire aurait dû être pliée depuis longtemps parce qu’elle ne regarde que les personnes enregistrées à leur insu.
    Pour les Français, cette affaire est infiniment plus insignifiante que les écoutes organisées
    par la NSA (et sans doutes beaucoup d’autres) sur le contenu des conversations/informations échangées par les Français….et qui persistent TRÈS PROBABLEMENT AUJOURD’HUI ET EN TOUTE IMPUNITÉ !

    J’en profite également pour dénoncer au minimum la naïveté du fils Buisson: On lave son linge sale en famille plutôt que de se faire tirer les vers du nez par des journaleux.
    Interview surréaliste !

  • monhugo , 11 mars 2014 @ 15 h 05 min

    Extrait d’un article de “Minute” à paraître demain :
    “Sous la IIIe République, Henriette Caillaux s’en était allée tuer le patron du “Figaro”, Gaston Calmette, pour venger l’honneur de son mari. Les femmes bafouées, de nos jours, ont d’autres armes pour venger leur propre honneur : les médias. Si les raisons de la rupture nous sont inconnues – et ne nous regardent pas – c’est par une femme que le scandale est arrivé, sorti de l’ordinateur de Patrick Buisson pour atterrir au “Canard enchaîné” et à “Atlantico”, un site supposé de droite et porté sur les fonts baptismaux par Patrick Buisson ! On n’est jamais trahi que par les siens.”
    Voilà qui rappelle la “source” du scandale Cahuzac, la dame Patricia Cahuzac..

  • eric-p , 11 mars 2014 @ 19 h 19 min

    Au jour d’aujourd’hui, on ne connaît toujours pas l’identité de “La taupe” ayant
    vendu P.Buisson ni les raisons.
    On ignore même depuis quand le journal détient les enregistrements de PB.
    On constate simplement que celà intervient comme par hasard lors d’une période électorale…

  • steph , 11 mars 2014 @ 19 h 37 min

    oui, et kiejman qui vient faire “l’éloge de la vertu” tout en félicitant le petit Buisson “de s’être levé contre son père”, c’est bien dégeulasse aussi, à sa place, j’aurais été piqué au vif et ne serais pas resté sans réaction.

  • Robert , 11 mars 2014 @ 22 h 04 min

    Ce sont eux qui hurlent contre la collaboration et la trahison alors qu’ils imposent un discours fondés sur ces deux vilenies. Si ce fils indigne défendait son père ou restait honnête, personne ne l’inviterais.
    Je plains une telle bassesse de sa part.

Les commentaires sont fermés.