Virginie-Occidentale : le Parlement (contrôlé par les démocrates) interdit l’avortement après 20 semaines

La Virginie-Occidentale est devenue le premier État contrôlé par le Parti démocrate de l’Union a interdire l’avortement après 20 semaines.

Les parlementaires se sont basés sur le fait, scientifique, que le fœtus souffre lorsqu’il est éliminé après 20 semaines de grossesse.

C’est aussi le cas avant 20 semaines, mais le reconnaître après ce délai est déjà un progrès.

La restriction est passée comme une lettre à la poste dans les deux chambres de « l’État de la Montagne » (le fait qu’en 2005, 53% des habitants se définissaient comme « pro-vie » a sans doute aidé) : 25 voix contre 9 au Sénat puis 83 suffrages contre 15 à la Chambre des délégués.

La mesure, qui va dans le bon sens, n’en reste pas moins symbolique : en 2010, 27 enfants ont été éliminés dans le sein de leur mère après 18 semaines de gestation.

Dix autres États ont voté une loi similaire (souvent parmi de nombreuses autres), tous républicains : l’Alabama, l’Arkansas, la Georgie, l’Idaho, le Kansas, la Louisiane, le Nebraska, le Dakota du Nord, l’Oklahoma et le Texas.

Le gouverneur Earl Ray Tomblin mettra-t-il son veto à cette loi ? Réputé « anti-choix » par le lobby pro-avortement, il a déclaré craindre que la mesure soit inconstitutionnelle et s’apprête à l’examiner. Affaire à suivre !

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Yves , 12 mars 2014 @ 12 h 58 min

    La non souffrance supposée de l’enfant à naître ne justifie pas sa mort.
    A ce moment là on peut supprimer tout être, même après la naissance, du fait qu’on tuerait sans faire souffrir.
    On voit bien les arguments lamentables et pernicieux des pros avortement.

Les commentaires sont clôturés.