Bilan de cinq mois sous état d’urgence

Au lendemain des attentats de Paris, le 14 novembre, François Hollande décrète l’Etat d’urgence. Depuis, le Parlement a voté son prolongement à deux reprises et celui-ci est pour l’instant en vigueur jusqu’au 26 mai. Depuis son instauration, au moins 13 projets d’attentats ont été déjoués, d’après Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur. L’état d’urgence signifie davantage d’effectifs pour les forces de sécurité : 115.000 policiers et soldats mobilisés dans toute la France, mais aussi des perquisitions facilitées de jour comme de nuit, ou la possibilité de décider d’assignation à résidence :

Autres articles

2 Commentaires

  • Trahi , 11 Avr 2016 à 8:41 @ 8 h 41 min

    Bilan, bilan, mais quel bilan. On s’en fou de leur bilan.
    Hier soir encore le nouveau clown “maqueron” disait sur l’A2, il nous faut refaire le bilan du pays.
    Et allez, bandes de clowns, votre bilan depuis des décennies, va vous “péter” à la tronche, non pas par les endormis de “la nuit débout”, mais par ceux qui travaillent en silence dans leurs mosquées.

  • Mitro , 11 Avr 2016 à 8:49 @ 8 h 49 min

    Bonjour, ha,si nous pouvions faire des perquisitions chez ceux là !!!
    Mais pas touche !!!! C’est l’avenir !!!

Les commentaires sont fermés.