Condamné en appel pour avoir déclaré à des femmes voilées : «Vite, vite, il y a un cochon qui arrive»

Lu sur le site communautariste Oumma.com :

Deux jeunes femmes voilées qui se promenaient à Reims, ont été les cibles d’un geste déplacé, et d’une parole raciste de la part d’un automobiliste âgé de 28 ans, le 2 juillet 2013. Elles ont porté plainte, mais elles ont malheureusement été déboutées par le tribunal correctionnel de Reims, dans un jugement rendu le 13 décembre 2013.

Non satisfaites de cette décision, les deux jeunes femmes, accompagnées, aux côtés d’autres associations, par le comité 15 mars et Libertés, ont interjeté appel, devant la chambre des appels correctionnels, de la cour d’appel de Reims.

Bonne nouvelle ! La cour d’appel n’a pas retenu le fait que le jeune homme, comme il l’a prétendu, ignorait la portée de la parole qu’il a proférée à l’adresse des jeunes femmes : « Vite, vite, il y a un cochon qui arrive ». L’intention du jeune homme qui s’était arrêté, baissé la vitre de la voiture, pour injurier ainsi les deux femmes, est indiscutable et son acte a donc été condamné par le tribunal. Celui-ci a retenu que le prévenu a employé une expression visant à injurier une personne au seul motif de son origine, son appartenance vraie ou supposée à une nation, une race ou une religion, qui lui cause nécessairement un préjudice moral.

Le prévenu a été condamné, mercredi 07 mai, à un mois de prison avec sursis, 400€ en réparation du préjudice moral chacune et 500€ en application de l’article 475-1 du code de la procédure pénale. Décision assujettie par le paiement, par le prévenu de 120€, au titre de droit fixe de la procédure.

Autres articles

44 Commentaires

  • Pierre , 11 Mai 2014 à 10:54 @ 10 h 54 min

    Il importe de respecter notre justice… Donc, impossible de qualifier nos magistrats !

  • Phildorm , 11 Mai 2014 à 11:10 @ 11 h 10 min

    Connaissait il l’origine des 2 nanas, qui ont certainement un string sous leur accoutrement, puisque même des “bonnes françaises” converties le portent.

  • amolev , 11 Mai 2014 à 11:30 @ 11 h 30 min

    Si seulement les tribunaux pouvaient etre aussi zélés vis à vis, par exemple, des méfaits des Femen…….

  • Jeansiméon , 11 Mai 2014 à 12:25 @ 12 h 25 min

    Merci, je ne l’aurais pas dit mieux que vous, de toute façon en ce moment en france tout va à l’envers, les français n’ont plus de droits tandis que les étrangers ont tous les droits y compris de vivre avec notre argent …..
    Tant va la cruche à la source qu’elle se brise, ça va péter ….

  • Jeansiméon , 11 Mai 2014 à 12:29 @ 12 h 29 min

    Oui monsieur, et j’ajouterai que pour être né en milieu rural, le cochon est un animal aussi doux qu’un chien pour peu que l’on s’en occupe bien, c’est même un ami fidèle..
    Et là je ne plaisante pas, il faudrait que les français en viennent au cochon plutôt que le chien ça deviendrait vraiment marrant, et où pourrait être l’infraction nous sommes chez nous !!!

  • Le Dindon Déchainé , 11 Mai 2014 à 12:55 @ 12 h 55 min

    Quand je pense que de ma lointaine jeunesse ,
    je me faisais appelé ” tête de cochon ” lorsque
    je ne voulais pas écouter mes parents ou mes profs …
    et d’autres qui se faisaient traiter de “gros lards ” de
    grande saucisse ” de “boudin” …
    Je vais porter plainte et demander des dommages
    et intérêts pour préjudice moral et le paiement
    devra être rétroactif .. Non mais , y’a pas de raison …!

  • baldag , 11 Mai 2014 à 14:13 @ 14 h 13 min

    Qui est dans l’illégalité : les voilées ou l’individu qui a prononcé des paroles, intentionnelles peut-être, mais comme celles qu’on pourrait prononcer à n’importe qui, y compris une copine!
    Elle est belle, la justice française qui n’a pas un mot pour réprimer une fait illégal au regard des textes de loi et condamne une personne pour un motif plus que vaseux qui ne figure nulle part dans les textes!

Les commentaires sont fermés.