Sale soirée pour le Front de gauche

Avec 6,91% des suffrages exprimés à l’échelle nationale, le Front de gauche n’a pas réalisé la percée espérée. Pierre Laurent, le secrétaire national du Parti communiste français a bien tenté de positiver, sans convaincre : “Ce résultat confirme l’ancrage national du Front de gauche qui est à nouveau ce soir la seconde force de la gauche.” En attendant, les deux co-présidents du Parti de gauche sont éliminés dès le 1er tour :

Jean-Luc Mélenchon, dans la 11e circonscription du Pas-de Calais, qui arrive 3e avec 21,48% et à qui il a manqué 467 voix pour atteindre les 12,5% des inscrits nécessaires pour avoir le droit de se maintenir au second tour, est distancé par le socialiste Philippe Kemel (23,5%) et par la frontiste Marine Le Pen (42,36%). “L’échec de Jean-Luc Mélenchon démontre la déconnexion totale entre lui et l’électorat populaire qui dans une circonscription de gauche n’a pas adhéré à sa campagne bobo et méprisante”, a commenté celle-ci, qui réalise 42,36%, après avoir adressé un “petit coucou aux sondeurs qui se sont trompés de 5 à 10 points” sur son compte.

– Le député sortant Martine Billard ne réalise que 12,91% des suffrages exprimés dans la 5e circonscription de Paris, derrière la socialiste Seybah Dagoma (43,38%) et l’UMP Benjamin Lancar (21,59%).

On est aussi loin de l’objectif affiché par Pierre Laurent dans la journée de dimanche d’“un groupe Front de gauche élargi avoisinant la trentaine de députés”. On ne parle aujourd’hui plus que d’une quinzaine de députés, soit tout juste de quoi reformer un groupe (Les plus pessimistes évoquent même 10 élus). Sans doute sera-t-il plus restreint que l’ancien, Gauche démocrate et républicaine (21 députés).

Son ancien président Roland Muzeau est lui-même devancé dans la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine par le socialiste Alexis Bachelay tandis que, dans la 14e du Rhône et dans la 4e de l’Aisne, Michèle Picard et Jean-Luc Lanouilh, qui remplaçaient respectivement les sortants André Gerin (PCF) et Jacques Dessalangre (PG), sont éliminés dès le premier tour, réalisant respectivement 13,9% et 17,31%, tout comme Jean-Claude Renaux dans la Somme qui succédait à Maxime Gremetz après sa démission.

En Seine-Saint-Denis (4e), Marie-George Buffet (33,6%) est légèrement devant Najia Amzal (PS, 30,5%) mais sa réélection à l’issue du second tour n’est pas assurée. Dire que dimanche après-midi, Laurent la voyait déjà présidente du groupe Front de gauche à l’Assemblée nationale…

Autres articles

3 Commentaires

  • dissident , 11 Juin 2012 à 15:12 @ 15 h 12 min

    ah ca fait quand meme plaisir de voir la deconfiture de ces anciens larbins de l ex union sovietique, toujours, c est notre honte, chouchous des medias

  • gzz 40 , 12 Juin 2012 à 10:02 @ 10 h 02 min

    Nous sommes au moins…..DEUX !…à se faire plaisir….
    Leur “chef”…grande gueule ,a pris la 2iem claque de sa” brillante” carrière ….
    Faut dire qu’il l’a bien cherché….et la tribune qu’il espérait à l’Assemblée…sous le nez !!!!
    Il y aura toujours des médias complaisants pour lui tendre un micro ,mais avec une crédibilité proche de ZERO,….il ne devrait plus convaincre grand monde…et c’est TANT MIEUX !

  • souvorov , 12 Juin 2012 à 10:23 @ 10 h 23 min

    LE front rouge ALIAS les FASCISTES ROUGES, se sont ramassés une
    légendaire Gamelle., Malgré le pognon dont ils disposaient Melenchon
    qui prétendait écraser Marine le Pen , n’a récolté que la moitié des voix
    de ceux qu’il annonçait éliminés de par sa seule présence.
    éliminé au premier tour ce Représentant des Soviétismes responsables
    de l’extermination de 100.000.000 d’êtres humains innocents Communistes
    pour la plupart et ce, au nom de la Dialectique Marxiste selon laquelle
    ils ont trahis les leurs pour adhérer au Communisme; de ce fait ils sont
    susceptibles de trahir aussi le Parti Communiste !
    En somme ils appelaient cela le (( PRINCIPE DE PRECAUTION ))

Les commentaires sont fermés.