Manif pour Tous : Ayrault accueilli en Roumanie

Des militants conservateurs roumains ont rappelé ce jeudi au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, de passage jusqu’à vendredi, que le combat contre la loi Taubira continue :

Autres articles

9 Commentaires

  • Trucker , 11 Juil 2013 à 16:49 @ 16 h 49 min

    Ils savent ce que c’est que le commerce des enfants en Roumanie. Sous la dictature de Nicolas ceausescu , l’état communiste incitait les femmes à faire des enfants dans le but de les acheter pour les revendre à destination des réseaux internationaux d’adoption.

    C’était la GPA avant l’heure. En Roumanie , c’était pas “l’humain d’abord” mais le “fric d’abord”

    Comme quoi avec les cocos c’est bel et bien la défense de la dignité de l’être humain qui les préoccupe , n’est-ce pas !

  • servant , 11 Juil 2013 à 21:16 @ 21 h 16 min

    destination des réseaux internationaux d’adoption comment gérer ce trafic et je pense que ces enfants devenus adultes se marieront avec leur frère ou leur sœur.

    Que quelqu’un m’explique si cela ne peut se produire.

  • Trucker , 11 Juil 2013 à 21:56 @ 21 h 56 min

    Cela pourrait effectivement se produire, mais à l’échelle ne serait-ce que du continent européen , les probabilités doivent être limitées.

    Je ne pense pas que toutes les femmes roumaines avaient recours à cette pratique, quand bien même les conditions et le niveau de vie étaient plutôt difficiles.

    Que l’on se souvienne de l’émoi suscité il y a quelques années en France lorsque l’on a appris qu’un jeune couple de roumains avait essayé de vendre son bébé sur le parking d’un supermarché.

    C’était peut être pour eux une solution de salut pour l’enfant, qui sait, mais pour concevoir que cela puisse se faire comme ça dans nôtre pays, c’est probablement que l’on ne devait pas s’embarrasser de procédures administratives dans leur pays d’origine.

  • JOUNO , 11 Juil 2013 à 23:15 @ 23 h 15 min

    Plus on avance dans le “progrès” !! plus on se ridiculise …

  • marius , 11 Juil 2013 à 23:25 @ 23 h 25 min

    Merci Românie !

  • Oana , 12 Juil 2013 à 10:08 @ 10 h 08 min

    “Je ne pense pas que toutes les femmes Roumaines avaient recours à cette pratique”… Non mais vous avez réfléchi avant d’écrire ça?????
    La contraception et l’avortement étaient interdits, les préservatifs introuvables. Restaient les méthodes classiques (Oginot, retrait, abstention passé un certain âge).
    Peu d’enfants se risquaient à débuter leur activité sexuelle à 14ans, il est vrai.
    Le drame des avortements illégaux ( des médecins s’y risquaient) même “réussis”, pour des femmes grand mères à 50ans qui tombaient enceintes, ça oui.
    Depuis 1990 l’avortement est devenu la contraception favorite de nombre de jeunes femmes . Ce n’est pas un progrès.

  • géodith , 12 Juil 2013 à 11:09 @ 11 h 09 min

    J’adore l’abstention !!!!
    Trop drôle…
    Le terme correct c’est ABSTINENCE
    Et concernant la contraception favorite des jeunes filles de moins de 18 ans c’est la pilule du lendemain, prise à l’infrmerie du lycée/collège ou délivrée gratuitement en pharmacie, en général le lundi matin.
    Au niveau hormonal, c’est l’équivalent d’un éléphant dans un magasin de porcelaine…

Les commentaires sont fermés.