La cuisine cannibale de Roland Topor

La cuisine cannibale de Roland Topor

En ces temps de haro sur la viande, la gastronomie française se devait de réagir en défendant le mets le plus goûteux pour cet admirable prédateur qu’est l’homme : lui-même. Mais comment le cuisiner avec art ? Homme ou femme, jeune ou vieux, inconnu ou familier, chacun demande un soin particulier, sans parler du choix des morceaux…

De la « Tête de patron dans la purée » à la « Maman aux roses blanches », en passant par le « Pâté de campagnard » et la « Soupe aux fous », vous saurez désormais grâce à ce livre de recettes originales comment mieux accommoder, servir et apprécier votre prochain.

Dédiée au précurseur Jonathan Swift, La Cuisine cannibale lève avec humour le dernier grand tabou culinaire, ce qui ne manquera pas de réjouir (outre les zombies) tous les vrais gourmets.

 

Extraits

 

LE MYOPE AU GRATIN

“Le myope ressemble au presbyte, seulement il a les yeux plus grands et une raie au milieu. Ses lunettes doivent être enlevées afin qu’il tombe dans le gratin. Il se prépare comme le cabillaud”

FILLETTE EN SERVIETTE

“Lavez et parfumez les fillettes, qui doivent être plutot minces. Faites les cuire à la broche à feu vif. Mettez dans le lèchefrite des tranches de pain grillées et placez une serviette sous chaque fillette. On sert les fillettes sur la table, enveloppées dans les serviettes. Il faut bien une fillette par personne”

HOMME GROS SEL

L’homme une fois cuit dans la marmite, aprés avoir été débarrassé des liens qui le retenaient, doit être posé sur un plat et entouré de queqlques branches de persil ou de légumes ayant servi à la cuisson. On le saupoudre au dernier moment de gros sel de cuisine, qui reléve sa saveur de plaisante façon

“Rappelez-vous que le pompier mort n’aime pas l’eau”.

MAMAN AUX ROSES BLANCHES

Embrassez maman sur les deux joues puis coupez-la en deux : jetez dessus de l’eau bouillante ; ôtez la tête qui sourit avec bonté – elle vous couperait l’appétit -, la colonne vertébrale et tous
les os qui peuvent être ôtés. Préparez les pommes de terre cuites à l’eau que vous couperez en ronds et que vous mettrez en salade. Mélangez les petits bouts de maman à la salade, et arrosez d’huile d’olive avant de servir. Vous n’oublierez pas de glisser quelques roses blanches sous
le plat : elles protégeront la nappe, et puis maman les aimait tant.

Articles liés