Baisse des recettes d’impôt sur les sociétés

Selon Le Figaro Économique, les recettes d‘impôt sur les sociétés (IS) pour le premier semestre 2014 ont baissées de 27% par rapport aux six premiers mois de 2013. Le journal accuse “la mauvaise conjoncture mais aussi l’entrée en vigueur du CICE” (crédit impôt compétitivité emploi), qui permet aux entreprises de réduire leur IS.

Ne peut-on néanmoins pas aussi mettre cette baisse en parallèle avec la hausse drastique de l’IS, alors que celui-ci était déjà le plus élevé d’Europe ?

Autres articles

2 Commentaires

  • lhemeu , 12 Août 2014 à 8:24 @ 8 h 24 min

    A trop tirer sur la corde ……. elle casse .

  • champar , 13 Août 2014 à 0:06 @ 0 h 06 min

    L’impôt tue l’impôt (c’est ce qui est dit dans la première heure des cours sérieux de droit fiscal)

    Un bon impôt c’est : Un impôt indolore et simple qui rapporte beaucoup et qui est payé par tous (TVA par exemple)

    Un mauvais impôt c’est : un impôt sanction compliqué qui n’est payé que par quelques uns qui rapporte de moins en moins d’argent.

    Certains impôts peuvent devenir insupportables lorsqu’ils financent des injustices (lorsque la sécurité sociale rembourse à 100% ceux qui ne cotisent pas et ne rembourse plus ceux qui cotisent ! Lorsque les financements vont vers les banlieues oisives en pure perte au lieu d’être orientés vers les campagnes qui travaillent et qui sont vraiment défavorisées ! Financement d’artistes bidons qui n’intéressent personne au lieu de financer la restauration du patrimoine historique de la France, au delà de la beauté dont bénéficient les français attire de nombreux touristes avec les retombées économiques certaines, lâcher 50 milliards d’euro pour sauver les banques grecques alors que la France est à la limite du dépôt de bilan, etc. etc. ).

    Alors quand en plus l’état s’attaque aux entreprises qui ont des fiscalistes parfaitement compétents, l’argent va ailleurs et si l’activité économique est catastrophique, c’est l’inverse du gros lot …

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen