La phrase de bon sens du jour est signée… Michel Onfray !

Cette sortie lui vaut en réponse un article entier sur Rue89 qui s’enfonce dans le déni, affirmant que la théorie du genre n’existe pas, au risque de contredire Najat Vallaud-Belkacem elle-même !

Autres articles

14 Commentaires

  • daniel , 11 Sep 2014 à 12:00 @ 12 h 00 min

    je n’ai ni appris à lire correctement car je suis resté dyslexique, ni à programmer malgré mes trois ans d’étude en informatique, je lui propose pourquoi as t on eu des cours de philosophies car les professeurs n’étaient incapable d’expliquer correctement un concept de base en philosophie, je me suis du premier cours de philosophie en terminal section gestion sur le fait que les garçons aimaient prendre des douches en commun pour mieux observer le corps et le s.. des autres

  • eric-p , 11 Sep 2014 à 12:38 @ 12 h 38 min

    Michel Onfray tient POUR UNE FOIS des propos de bon sens.
    Pour autant, c’est un partisan de l’euthanasie, c’est un “philosophe” avec des idées relativistes.
    Se méfier de ce type là.

  • V_Parlier , 11 Sep 2014 à 14:50 @ 14 h 50 min

    Je ne sais pas où il a vu qu’on apprenait la programmation à l’école. On apprend à jouer sur des PC et à placer trois chiffres dans des cases Excel, mais plus personne ne programme aujourd’hui, même plus chez soi, parmi les collégiens et lycéens. D’ailleurs, à part les programmeurs, personne ne sait même plus ce que programmer et “faire de l’informatique” veut dire. L’ignorance est totale et dans tous les domaines. La technophilie naïve et béate qui contamine la population ne doit pas faire croire que celle-ci y connait quelque chose!

  • Alainpsy , 11 Sep 2014 à 17:48 @ 17 h 48 min

    N’oublions pas que Michel Onfray a eu le courage de dénoncer l’islam et le coran comme un appel au meurtre permanent. Il a également le mérite d’avoir osé dire que, à ce rythme, dans 50 ans la France sera islamisée si nous n’intervenons pas. Pour reprendre sa phrase, point n’est besoin de la compliquer, les enfants arrivent en 6e sans savoir lire ou écrire pour un grand nombre d’entre eux. Et pour avoir fait du soutien scolaire pendant des années je témoigne qu’ils sont incapables de compter efficacement et rapidement. Quant à penser, il ne faut pas trop en demander, je suis retourné à l’université au début des années 2000, la misère intellectuelle était sur la plupart des bancs. Onfray a simplement raison, l’éducation nationale s’écroule, globalement, la motivation, la rigueur et l’ambition s’envolent. En même temps, hollande a dit qu’il allait faire de l’éducation nationale un sanctuaire…des annonces creuses comme le reste, l’école est en train de pourrir et va laisser la place au privé .

  • MCT. , 11 Sep 2014 à 18:18 @ 18 h 18 min

    Je crois qu’on aurait tous pu la sortir celle-là. C’est tellement évident.
    Une lapalissade.

  • Goupille , 11 Sep 2014 à 23:45 @ 23 h 45 min

    Michel Onfray se livre, dans le cadre de son université populaire à Caen, à un roboratif dézingage des gloires germanopratines du siècle passé.
    Cette année, sa cible était le Dieu des penseurs sartriens et de leurs épigones moutonniers : Heidegger, lequel était Nazi, encarté de 33 à 45, nommé recteur par Hitler, démissionnaire parce qu’il trouvait qu’Hitler était trop mou dans sa reprise en main de l’Université allemande.
    Rafraichissant.
    Diffusé en août, à réécouter et télécharger sur France Q, émission “Contre-histoire de la philosophie”.

    A part cela, il a un point aveugle qui le rend idiot : l’amalgame entre Christianisme et islam qui avait fait de son brulot anti-chrétien des années 90 (dont je n’ai nulle envie de rechercher le nom…) un quasi-torchon. Il a encore fait cette année quelques dérapages qu’un peu d’honnêteté intellectuelle et de connaissances théologiques réduisent à néant.
    Il n’en reste pas moins que ses prises de position contre l’islam sont courageuses… La meute doit le traiter avec des pincettes.
    Mais, il est libre, Max. C’est ce qui fait son charme.

  • joël , 12 Sep 2014 à 6:40 @ 6 h 40 min

    Je dois reconnaître que, il est des fois où ce monsieur énerve du fait de certaines réflexions aux penchants conformiste (gauchistes) Cependant le personnage du reste intelligente vient il y a quelques jours d’avoir eu des réflexions particulièrement courageuse sur l’islam! Alors ne boudons pas notre plaisir, mais sachons rester vigilant, car ces intellos sont plutôt lâches et soumis aux régimes en place. Joël

Les commentaires sont fermés.