L’installation de caméras de surveillance (pour 35 000 euros) divise un village de 800 âmes

L’installation de caméras de surveillance (pour 35 000 euros) divise un village de 800 âmes

Une dizaine de caméras doivent être installées dès l’an prochain dans les rues du village d’Etouvans, dans le Doubs. Un dispositif disproportionné pour certains mais utile pour d’autres. “C’est peut-être nécessaire pour dissuader ceux qui font des mauvaises choses”, se rassure une habitante alors qu’une autre pense que “si les jeunes ou même d’autres personnes ont envie de vandaliser, ils le feront quand même”. Le maire, lui, se défend de toute décision exagérée et dénonce les dégradations et incivilités, qui sont en hausse ces dernières années :

Autres articles

1 Commentaire

  • jsg , 12 Oct 2016 à 6:48 @ 6 h 48 min

    l’installation en milieu rural peut se justifier si elle est financée par le département. Il faut savoir que ce sont les petits villages qui sont maintenant l’objet de l’attention de la délinquance, car ils sont vulnérables. Alors, la pléthore de fonctionnaires en doublon avec les strates successives des communautés de communes, de super départements , de regroupement fumeux des régions, devrait dégager de quoi faire des centres de contrôle regroupant plusieurs communes.
    Si les édiles chargées de gérer la sécurité n’en sont pas capable, qu’elles dégagent !

Les commentaires sont fermés.