Christianophobie : le styliste homosexuel Tom Ford sort un crucifix en forme de sexe…

Découvert en juin dernier par les journalistes lors de la Fashion Week de Londres, le bijou obscène était présenté comme un croisement entre un crucifix et un pénis, rapporte Harper’s Bazaar :

Le collier s’appelle désormais « the penis necklace », se réjouit le site homosexualiste Yagg (“Pour Noël, offrez le pénis de Tom Ford”) et est disponible sur tomford.com (mais uniquement aux États-Unis) pour la modique somme de 790 dollars.

Articles liés

17Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Paule C , 12 décembre 2014 @ 0 h 43 min

    Pourquoi voir là dedans un crucifix ? Ça ne mérite que l’indifférence.
    Ce n’est qu’une amulette phallique, comme celles dont les Romains de l’ Antiquité raffolaient. Preuve que :
    1) les gens qui fabriquent de genre de chose sont totalement incultes;
    2) que sous couvert de “modernité” ils sont totalement rétrogrades !

  • Guy Marquais , 12 décembre 2014 @ 8 h 13 min

    Un sexe dites-vous ?
    Ah.. oui en regardant de plus prèt…Quoi que …moi ?….enfin bref !
    Mais qu’est-ce qu’ils ont voulu glorifier… l’homme ou son créateur ?
    Question qu’on peut se poser quand on a rien…vraiment rien… à faire !

  • Henri , 12 décembre 2014 @ 9 h 16 min

    Les provocations se déchainent. Et cette publicité en est une manifestation; C’est triste, très triste car il s’agit ici d’une prostitution de notre âme , à laquelle nous devons collaborer. Ils veulent nous salir. Bien sûr nous ne somme pas tous exemplaires, oui, nous sommes pécheurs, et c’est bien pourquoi nous sommes effarés, de cette attaque contre ce qui contre vents et marée peut nous sauver jusqu’à notre dernier souffle Comment réagir ? Indifférence? Ce n’est guère possible vu la couverture publicitaire et médiatique. Prier pour ce qui est délibérément outrageant , ne nous trompons pas sur l’intention de dérision. Oui, bien sûr.. mais après .
    Mais cela ne suffit pas Peut être approfondir notre réflexion sur la publicité, qui est une technique le plus souvent de manipulation perverse qui vampirise notre être , et qui trouve ici son ultime aboutissement et la bannir le plus possible et refuser qu’elle nous formate.Elle est la perversion de ce qui ,nous est le plus cher.
    A ce point de vue l’exposition l’église et la publicité a été une erreur . Lavons notre regard et luttons de toutes nos forces contre ce qui nous avilit.Bien sûr qu’il faut prendre le risque de la persécution , mais maintenant elle est très sournoise, elle n’est plus directe comme au temps des premiers chrétiens ou des victimes de l’Etat islamique, elle est vaporisée dans l’air que nous respirons, même au moment des fêtes, voir ce déchainement aussi pour supprimer sournoisement les derniers vestige de ce qui donne sens au dimanche . alors que faire? Franchement je me pose la question, mais veillons et soyons prêts à réagir.. merci de nous avoir avertis.

  • conneriephobe , 12 décembre 2014 @ 11 h 14 min

    D’accord avec votre commentaire Paul C : on s’en tape de ce bijou en forme de…costume 3 pièces, qu’ils se le mettent…autour du cou ou ailleurs.

    C’est juste encore du mauvais goût à la sauce “homo libéré qui emmerde tous ceux qui ne sont pas comme lui”.

    Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

    On tire la chasse une fois de plus.

  • Goupille , 12 décembre 2014 @ 11 h 55 min

    Franchement… le mieux est de tourner la tête. Plus nous réagissons à ce genre de test projectif et plus nous leur faisons de la publicité et plus ils se réjouissent de nous avoir offensés.
    Il est vrai que la déformation de la chose signe l’intention.

    Mais, après tout, les églises chrétiennes n’ont pas réagi quand il était temps, quand “l’église” de scientologie s’est approprié un vrai crucifix. Ce n’est pas ce genre de débilités qui va faire vaciller notre Foi.

    Soit ce à quoi nous croyons est un leurre, et tout est permis.
    Soit ce à quoi nous croyons ne l’est pas, et ils s’en prendront plein les dents…

    Ils sont lamentables.

  • hectorgalb , 12 décembre 2014 @ 13 h 09 min

    Le pénis creux se dévisse et peut contenir sa dose quotidienne de cocaïne, c’est ça ?

  • Gisèle , 12 décembre 2014 @ 17 h 30 min

    C’est bien ce que je disais … il se met au cou , ce dont il est frustré par l’ absence …

Les commentaires sont clôturés.