Triple A : Nicolas Doze s’interroge sur la neutralité d’analyse de Fitch Ratings

Le journaliste Nicolas Doze se demande mercredi sur BFM Business “si le fait que Fimalac et Marc Ladreit de Lacharrière soient à la tête de Fitch pourrait en partie expliquer une forme de clémence de Fitch vis-à-vis de la note de la France comparée à Standards & Poor’s et S&P qui ont un regard nettement plus sévère à l’égard de notre notation avec une vraie menace de dégradation ! (…) On a le droit de se poser ce genre de question !” :

Articles liés