Christine Boutin : «La Manif Pour Tous, c’est la France qui se lève pour dire son ras-le-bol des idées de Mai 68»

Christine Boutin, ancien ministre des gouvernements Fillon et Présidente du Parti chrétien démocrate (PCD) livre aux Nouvelles de France ses impressions sur la manifestation du 13 janvier et les répercussions que celle-ci pourrait avoir.

Christine Boutin, vous êtes contre le « mariage » homosexuel mais qu’en est-il du PaCS ?

Je suis toujours contre le PaCS. C’est le PaCS qui a ouvert la porte au mariage homosexuel. Aujourd’hui, bien sûr, nous sommes confrontés à la question du mariage qui est la priorité mais le PaCS est la première fissure dans la digue. Or une fissure, il faut toujours songer à la colmater…

Les conséquences de la légalisation du « mariage » homosexuel ne semblent pas très palpables pour un certain nombre de Français…

Les conséquences ne sont pas visibles tout de suite mais elles le seront dans trois générations. On nous dit qu’elles sont minimes dans les pays ayant procédé à ce changement législatif mais en réalité nous n’avons pas assez de recul pour nous en rendre compte

“Je suis choquée par l’absence de François Fillon à La Manif Pour Tous.”

Comment jugez-vous l’absence de François Fillon à la manifestation de dimanche ?

Je suis choquée par l’absence de François Fillon à La Manif Pour Tous. Et il n’y a pas que lui, hélas. On ne peut pas se cacher derrière son statut de parlementaire pour ne pas venir manifester. D’ailleurs, les députés seront bien contents que les Français soient allés manifester lorsqu’ils devront contester ce texte à l’Assemblée nationale. C’est une manière de leur préparer le terrain.

Le débat parlementaire ne semble pas vous satisfaire…

Tout le monde dit, jusqu’au Garde des Sceaux, que ce texte est un changement de civilisation. Il va provoquer une tempête sociale alors je crois que, pour le bien de la société, on peut au moins proposer un référendum aux Français. D’ailleurs cette contestation ne s’arrêtera pas le 13 janvier. Il faudra demander un référendum dès que la manifestation sera achevée. Par le biais de l’article 11 de la Constitution, le Président de la république a le droit d’organiser un référendum sur des réformes sociales. Compte tenu de l’importance de la manifestation qui se prépare, le Président ne pourra pas ne pas réagir. On nous cite le cas espagnol où Zapatero a tenu face au peuple qui était dans la rue mais l’Espagne a une histoire qui faisait qu’elle réclamait peut-être plus de « libéralisme », même si ce n’était pas une bonne idée. En France, le climat et l’histoire sont tout à fait différents. Déjà dans Libération de vendredi, Christiane Taubira a déclaré que le texte pourrait être révoqué si les parlementaires « estiment que la manifestation justifie qu’ils révoquent le texte ». C’est une première brèche dans le bloc gouvernemental et je peux vous dire que je n’ai pas manqué de tweeter dessus.

Que représente pour vous la manifestation du 13 janvier contre le « mariage » homosexuel ?

C’est une manifestation culturelle. La Manif Pour Tous, c’est la France qui se lève pour dire son ras-le-bol des idées de Mai 68. Nicolas Sarkozy avait déjà fustigé cet « héritage » et aujourd’hui, ce sont les citoyens qui, consciemment ou non, viennent le dénoncer dans la rue.

Dans quel cortège défilerez-vous ?

Je pense que je partirai probablement de la place d’Italie. De toutes façons, il y aura énormément de monde dans tous les cortèges…

Autres articles

31 Commentaires

  • RC , 14 Jan 2013 à 11:44 @ 11 h 44 min

    Les mots évoluent. La référence religieuse n’a rien à faire dans le débat. De plus, le mariage CIVIL est détaché de toute connotation religieuse depuis la Révolution. Vous êtes donc hors-sujet.

  • Dominique , 14 Jan 2013 à 14:31 @ 14 h 31 min

    Le peuple s’est levé pour dire son ras-le-bol des idées de Mai 68 ? (MDR !)
    Alors là, cest bien le raisonnement dune républicaine qui veut à tout prix protéger la république contre le peuple qui se lève contre elle, car le peuple nen peut plus dune république qui lui détruit ses valeurs depuis 200 ans !
    Je défilais dans le même cortège que Mme Boutin, le cortège blanc, et je me suis déplacée constamment dans la Manif. Personne ne pensait aux idées de Mai 68, mais tout le monde pensait à une seule coupable : la république anticatholique.

    Ce nest pas Mai 68, mort et enterré que nous avons combattu, mais la république !

    Mme Boutin na-t-elle pas entendu le slogan :

    “République, ta loi on nen veut pas”.
    ou
    A bas la république,
    Ta loi, on nen veut pas”

    sustitué aux slogans :

    “Françoiis, ta loi on nen veut pas !”

    acquiescé par tous ceux qui lentendaient ?

  • Jean de Sancroize , 14 Jan 2013 à 19:01 @ 19 h 01 min

    C’est vrai et injuste que d’être militants FN comporte biens des risques ( violences sur ses militants et sympathisants , si vous êtes militants aussi pour du boulot faites une croix dessus ). Faut mieux être militant Front de gauche, ça passe bcp mieux.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen