12 janvier : la chasse au nègre est ouverte

Suite à son blasphème le soir d’une marche pour la liberté d’expression et l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme, Dieudonné a vu le ministre Bernard Cazeneuve qualifier sa sortie d’«abjection». Lundi après-midi, le Premier ministre, Manuel Valls, a invité les Français à « ne pas confondre la liberté d’opinion avec l’antisémitisme, le racisme, le négationnisme ». Autrement dit, la christianophobie relève de la liberté d’expression, comme l’islamophobie (car comment qualifier autrement les caricatures haineuses de Mahomet publiées par Charlie Hebdo ?), mais pas le reste. Fiction républicaine ! Marc Ladreit de Lacharrière, dont le fonds d’investissement contrôle Vega, un exploitant de plusieurs Zénith, a annoncé dans la foulée avoir donné instruction à ses équipes de « ne pas programmer le spectacle de Dieudonné », visé par une enquête pour apologie du terrorisme. Quant au maire UMP de Limoges, Emile-Roger Lombertie, il va prendre un arrêté pour interdire le spectacle de l’humoriste prévu en juin dans sa ville. Nous sommes le 12 janvier, la chasse au nègre est ouverte !

Autres articles

118 Commentaires

  • Alex , 15 Jan 2015 à 18:44 @ 18 h 44 min

    @scaletrans :

    Vous croyez maitriser les mécanismes monétaires et bancaires par votre seule lecture de la contre culture conspirationniste ?

    Lisez mieux ce que j’avais écris, car je ne dis finalement rien de très différent de ce que vous dites vous même.

  • Alex , 15 Jan 2015 à 18:48 @ 18 h 48 min

    @Xav :

    C’est précisément cet amalgame entre toutes ces opérations qui est mensonger.

    Vous présentez toutes ces opérations sous bannière au cours de l’histoire comme étant mues par un dénominateur commun, par une stratégie unique, planifiée et mondiale.

    C’est précisément le contraire.

    Il n’y a aucun lien entre toutes ces opérations sous fausse bannière.

  • scaletrans , 15 Jan 2015 à 20:43 @ 20 h 43 min

    Il est possible que je ne me sois pas farci votre prose très loin, car des post interminables comme les vôtres, je n’ai pas le temps.

  • Xav , 16 Jan 2015 à 11:47 @ 11 h 47 min

    Vous pensez que je fais cette amalgame. Je vous signale juste que ça existe, contrairement à ce que vous disiez. Après, fruit d’un plan concerté ou de la connerie humaine sans limite… Je ne détiens pas de réponse. Mais quand ça c’est passé une seule fois, il est permis de douter toujours.

  • Xav , 16 Jan 2015 à 11:52 @ 11 h 52 min

    Dieudonné fait parti de la même pièce de théatre. Mais je ne le cite pas ici car dans cet acte, il ne demande pas à réduire quelqu’un au silence au nom de la liberté d’expression. Il est déjà le guignol de suffisament de scènes.

  • Trucker , 16 Jan 2015 à 17:24 @ 17 h 24 min

    Admettons Goupille que Dieudonné soit un islamisant en puissance, et puisque que vous ne semblez pas avoir lu ou voulu comprendre mes précédents messages, et notamment celui qui constituait une réponse à l’une de vos interventions……admettons donc que le personnage soit un islamisant disais-je, Ne pouvez vous pas vous dire, que les propos qu’on lui reproche n’était qu’un appât, comme à la pêche, pour amener le ministre de l’intérieur à vouloir entamer une procédure judiciaire contre lui.

    C’est fait, l’individu à été en garde à vue, il y aura sans aucun doute un procès au cours duquel, le Dieudonné va déballer grave contre les manquements au principe de précaution de notre système pénal et judiciaire.

    Les Cazeneuve, Taubira et consorts, de l’actuelle équipe gouvernementale comme des prédécesseurs, de par leurs déclarations, leurs actes et décisions récentes ou passées vont s’en prendre plein la gueule.

    les salles et les couloirs des tribunaux seront de véritables foires d’empoigne entre adversaires et partisans.

    A qui la faute ? à Dieudonné ou à ceux qui ont transgressé par idéologie le principe d’équité, indispensable à une justice saine et sereine ?

    Si Dieudonné est un islamisant, sont attitude ne serait-elle pas celle d’un djihadiste ?

    Le djihad du verbe et de la parole, qui tue avec des mots plutôt que de tuer avec des armes !

    Mais n’est-ce pas ce que fait le système ?

    je n’admire pas ni fait l’éloge du personnage.
    Je constate simplement qu’il met en lumière, et il n’est pas le seul, la réalité délétère dans laquelle les irresponsables qui gouvernent depuis bien longtemps ont mis le pays.

    C’est un fait et j’en prends simplement acte.

Les commentaires sont fermés.