2 milliards de budget annuel et un excédent budgétaire de 12,5% pour l’Etat islamique

Lu sur LeFigaro.fr :

Fantasme ou réalité? Le leader religieux de l’État islamique, Abu Saad al Ansari, a annoncé que «Daech» avait approuvé pour 2015 et pour la première fois, un budget de 2 milliards de dollars, avec un «surplus» de 250 millions de dollars, soit un solde budgétaire à +12,5%.
Le cheik Ansari, dont les déclarations sont relayées par le site web du journal Al-Araby al Jadeed, affirme ainsi que le budget couvrira les salaires des combattants et des subventions pour les pauvres, les veuves et les handicapés, victimes des frappes aériennes. L’excédent budgétaire serait utilisé «pour financer l’effort de guerre» avec le soutien d’une banque islamique, indique des membres de l’organisation sunnite. Ces annonces interviennent seulement quelques jours après l’ouverture d’une banque islamique à Mossoul, dans le Nord de l’Irak, qui pourrait proposer des prêts, soutient le site d’information Al-Araby al Jadeed. Ces déclarations viseraient à assoir la légitimité du pseudo État proclamé en juin dernier sur 8 millions d’habitants et un quart du territoire de l’Irak et de la Syrie.
6 millions de dollars de recette par jour

Selon Newsweek, les recettes quotidiennes de «Daech» proviennent à la fois de la contrebande de pétrole qui se monteraient à près d’un million de dollars par jour, du pillage à mesure que les troupes conquièrent de nouveaux territoires, des rançons du kidnapping et de dons privés en provenance du Golfe. Selon une enquête du media américain menée en novembre dernier, les revenus de l’État islamique s’élevaient ainsi à 6 millions de dollars par jour.

D’autres estimations qui datent de septembre 2014 :

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 12 janvier 2015 @ 14 h 55 min

    Bref, le commerce des esclaves est florissant….

  • punta , 13 janvier 2015 @ 8 h 26 min

    Qui pourrait dire quel est le fournisseur en 4 x 4 dernier modèle de ces gens là. Parce qu’il y a bien un pays, une usine, un concessionnaire derrière toute cette logistique. Qu’on ne dénonce pas les marchands d’armes… ça peut se comprendre… on risquerait de se le reprendre en pleine poire. Mais les bagnoles, ça c’est facile !

  • René de Sévérac , 13 janvier 2015 @ 11 h 44 min

    C’est étonnant.
    Non pas qu’ils collectent de l’argent, nécessaire à la gestion du Califat.
    Mais que l’annonce se fasse aujourd’hui avec un baril au plus bas (46$), d’autant que la vente au “marché noir” ne doit être particulièrement rémunérateur !

Les commentaires sont clôturés.