Conférence du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine : “Le Baptême, quelle grâce !”

La conférence du 10 janvier 2016 au Sanctuaire Notre-Dame du Laus comme si vous y étiez :

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • André , 12 janvier 2016 @ 15 h 48 min

    Il est formidable ce père Zanotti-Sorkine, il est dans la lignée du père Bosco, ils savent atteindre les coeurs ou comme Bossuet qui n’hésitait pas à dénoncer l’hypocrisie de certains chrétiens. Soulignons au passage que Fénelon n’aimait pas trop Bossuet. Des prédicateurs de leur trempe, nous manque énormément en France. Et la plupart des français plongent dans les ténèbres. J’ai mis une vidéo sur ma chaîne de ce prédicateur à propos de l’affaire du Bataclan. Il y en a un qui m’a commenté c’est de l’émotionnel. Ma réponse fut acerbe:
    Certains chrétiens ont parfois des réponses logiques. Si je leur pose la question: Ils sont où les saints maintenant ? …. – Sur le calendrier.

    https://youtu.be/bNdXhcY_lD0

  • peripathos , 13 janvier 2016 @ 1 h 43 min

    Vous avez raison André

    selon la Tradition vivante et vivifiante la plus profonde , la plus puissante et la plus fructueuse de l’Eglise , l’Amour ( agape ) assume l’amitié , les passions , les amours humaines et les passions , les émotions ….en les portant à leur perfection .
    J’aime bien , le talent artistique , la sensibilité et la passion vibrante d’un père Zanotti-Sorkine .

    Je regrette , cependant , qu’il semble faire preuve d’un angélisme et d’un irénisme très répandu chez nos épiscopes face au “monde” en général et à l’islam en particulier , évacuant toute notion de combat “spirituel” et temporel bien réel puissamment évoqué , notamment , dans le livre de l’Apocalypse mais aussi dans les paroles et la geste du Christ

  • Marguerite , 13 janvier 2016 @ 9 h 24 min

    J’aime beaucoup de prêtre, dérangeant pour beaucoup de ses confrères ! En effet, il ne fait aucune allusion au fait que les musiciens du Bataclan se réclamaient de Satan …

  • aletheia , 13 janvier 2016 @ 15 h 18 min

    Un peu de clarté et de rigueur ne font pas de mal et ne sont pas contradictoires avec le gout du beau et une sensibilité artistique comme celle du père Michel Zanotti-Sorkine

  • marie-france , 13 janvier 2016 @ 16 h 45 min

    @ a la différence ,vous le “plein de foi ” que Don Bosco n’était ni artiste ,ni chanteur ,mais a fait énormément de travail pour éduquer et former les jeunes ,il ne s’est pas contenté de “prêcher “et de tendre la main aux “muzz” ,comme l’a fait le père Michel à Marseille

Les commentaires sont clôturés.