Des graffitis sur le mur d’une mosquée : déplacement du ministre. Assassinat sauvage d’un Français de souche innocent par des dealers immigrés : rien, même pas un mot des autorités

Des graffitis sur le mur d’une mosquée : déplacement du ministre. Assassinat sauvage d’un Français de souche innocent par des dealers immigrés : rien, même pas un mot des autorités

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • jejomau , 12 avril 2021 @ 16 h 50 min

    Est-ce qu’un Français de souche, baptisé chez les mécréants, peut aller au ciel de Mahomet ? NON.

    C’est marqué dans le Coran

    Donc, Moussa s’en tape. Et préfère aller voir pourquoi les oboles des muslims ont été versés en pure perte pour faire le mur de cette mosquée .

    C’est ça la république des coquins islamo-gauchistes LGBT-écolos….

  • HuGo , 13 avril 2021 @ 16 h 21 min

    Si l’erreur était fortement combattue, la Vérité vaincrait [Raymond Lulle]
    Et, en ce point comme face au mondialisme et autres attaques flagrantes du christianisme, l’Église catholique faillit absolument de nos jours !
    Ces responsables du Bien commun (mais c’est pareil partout en Europe) sont tellement déférents face à l’Islam, peut-être croient-ils éviter ainsi une ‘libanisation’ de la France ou/et en recevoir une reconnaissance ?
    Les conséquences de leurs actes lâches -l’histoire l’a démontré si clairement sans discontinuer depuis le 7ème siècle – seront la persécution des populations, même si elles se convertissent en masse par opportunisme ; elles n’empêcheront pas les ruines, les pillages, la propagation de ce paganisme, l’arrêt de tout développement harmonieux sous l’impact des forces ténébreuses qui l’agitent ; en un mot : le déclin prévaudra !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *