Detroit, la faillite d’un symbole

Celle qui fut surnommée “le Paris du Middle West”, “l’arsenal de la démocratie” ou encore “la ville de l’automobile” n’est plus que l’ombre d’elle-même. Reportage.

Autres articles

3 Commentaires

  • Gérard Couvert , 12 Juin 2013 à 16:57 @ 16 h 57 min

    Rome au plus fort de l’Empire Romain dépasse le million d’habitants, à la fin de l’antiquité tardive il y en a moins de 40 000 (25 000 selon certains auteurs).

  • PATRIOTE , 13 Juin 2013 à 14:15 @ 14 h 15 min

    “Finkielkraut dénonce” Mais, c’est lui et toute sa clique qui ont détruit le pays !

  • Claude , 13 Juin 2013 à 15:21 @ 15 h 21 min

    Cette video est bien optimiste et cache la réalité de Détroit. Quelques chiffres 1600 000 habitants en 1960. 73 % de blancs 27% de noirs. Aujourd’hui 700 000 habotants et 84 % de noirs. Les blancs ont commencé à quitter la ville suite aux émeutes raciales de 1967, ce n’était pas hier. 70% de la population noire vit des aides de la ville de l’état et du gouvernement. Cette ville c’est Mad Max, toute une partie est revenue à la jungle. Ceci explique cela.

Les commentaires sont fermés.