Grève à la SNCF : Bussereau et Cuvillier s’écharpent en rigolant et “en toute amitié”

Que se passe-t-il quand l’actuel secrétaire d’État aux Transport et son prédécesseur de l’opposition se croisent à l’Assemblée nationale un jour de grève à la SNCF ? Cela donne un échange d’accusations sur un ton rigolard, le tout sous l’œil des caméras. Les Français galèrent, comme c’est drôle…

Autres articles

5 Commentaires

  • monhugo , 12 Juin 2014 à 17:35 @ 17 h 35 min

    Un transport. Des transports.

  • monhugo , 12 Juin 2014 à 17:42 @ 17 h 42 min

    “Voilà pourquoi votre fille est muette”….
    Avec Cuvillier dans le rôle de Sganarelle (ou Bussereau), et Bussereau dans celui de Géronte (ou l’inverse). La “muette” (Lucinde), c’est la France, bien sûr. Dans “La Gouvernée malgré elle”.

  • Charles , 12 Juin 2014 à 18:42 @ 18 h 42 min

    Frère Cuvillier et frère Bussereau rigolent comme larrons en foire.

    Les grèves provoquent des difficultés supplémentaires
    pour les travailleurs pauvres qui tentent de garder la tête au dessus de l’eau.

    Tout cela va mal finir.

    Les Français pauvres et les naïfs vont finir par comprendre
    la vraie nature des zelites UMPS.
    Il aura fallu du temps,mais cela vient,jour après jour.

  • propatria , 13 Juin 2014 à 9:32 @ 9 h 32 min

    RAZ LE BOL DE CES GUIGNOLS… Il se fichent des gens qui les financent et qui ont besoin du train pour aller au boulot…à croire qu’ il y a plus d’avantages à être au rsa sans bouger de chez sois!

  • V_Parlier , 13 Juin 2014 à 9:43 @ 9 h 43 min

    Là on est vraiment dans une spécialité française. Je crois que dans aucun autre pays les employés des transports en commun n’ont un tel pouvoir de nuisance ou n’en usent autant. Si on vous demande: Qui fait encore la grève en France? La réponse est simple: Les rares qui sont encore protégés de tout et bien choyés. Les autres peuvent crever et se faire traiter de populistes.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France