Un prêtre risque des milliers d’euros d’amende pour avoir hébergé des SDF dans une salle paroissiale pas aux normes…

Lu sur le blog de Patrice de Plunkett :

Contre le père Gérard Riffard, curé du quartier de Montreynaud à Saint-Etienne, le parquet de cette ville requiert une amende de près de 12 000 euros. Motif : président d’une association d’aide aux SDF, le père Riffard a autorisé une quarantaine d’Africains sans logis à dormir dans la salle paroissiale d’une église de la ville… Le prêtre fait observer que ces SDF étaient trop nombreux pour dormir dans son logement comme naguère ; le parquet lui rétorque que la salle n’était pas conforme aux normes de sécurité municipales. Réponse du prêtre : 1. la sécurité des dormeurs est encore moins assurée dans la rue ; 2. le parquet devrait se souvenir que la loi oblige l’Etat à loger les demandeurs d’asile, et qu’une obligation législative a plus de poids (en principe) qu’un arrêté municipal. Le prêtre « n’ayant fait que remédier au non-respect de la loi qui garantit l’hébergement d’urgence », son avocate demande la relaxe. Mgr Lebrun, évêque de Saint-Etienne, soutient le père Riffard. (…) Jugement le 10 septembre.

Que ces Africains n’aient rien à faire en France, c’est le problème des pouvoirs publics. Mais en arriver à punir un prêtre de leur avoir permis de passer des nuits à l’abris, on marche sur la tête !

Autres articles

33 Commentaires

  • Gisele , 12 Juin 2014 à 14:54 @ 14 h 54 min

    Et en Afrique ? Ces SDF devaient vivre dans des conditions aux normes européennes sans doute !
    Ces associations puent d orgueil et en veulent simplement a ce pauvre prêtre parcequ il a agi par amour et pas par intérêt médiatique !
    Courage mon père ! Toute la cour céleste vous soutient !
    Au fait …qu en disent ces SDF Africains ?

  • monhugo , 12 Juin 2014 à 15:56 @ 15 h 56 min
  • JSG , 12 Juin 2014 à 16:48 @ 16 h 48 min

    Tout le paradoxe de cette administration imbécile, qui sait plus que toute autre se mettre en valeur en agissant de la sorte.
    Bien incapable de refouler ceux qui n’ont rien à faire chez nous, croyez-vous qu’elle se sentirait coupable de son impuissance ?
    Que nenni ma bonne dame, elle relève la tête, donne des coups de mentons et se donne de grands airs, qui ne rassure qu’elle-même !
    Alors, si dans les palais nationaux, certains s’étonnent de ne pas être populaires, qu’ils ouvrent enfin les yeux devant cette affligeante situation.
    Encore une fois bravo au Père Riffard, tout le monde est derrière lui.

  • Pascal , 12 Juin 2014 à 17:09 @ 17 h 09 min

    La sacro sainte norme. Rien ne lui est supérieure !

  • MCT , 12 Juin 2014 à 18:11 @ 18 h 11 min

    Pourquoi ce titre équivoque ? :
    « J’adore les petits garçons africains… »

  • Goupille , 12 Juin 2014 à 19:47 @ 19 h 47 min

    Ces réfugiés africains seraient-ils chrétiens ?
    Autrement dit, et pour poser les questions plus crument, qui sait s’il existe des statistiques précises concernant les reconduites à la frontière, les expulsions et échecs aux demandes de permis de séjour et au statut de réfugiés politiques en fonction de la religion des impétrants ?
    Plus crument encore, ne sont-ils reçus avec des couronnes que ceux qui contribuent à démolir l’Europe post-chrétienne par substitution de population musulmane ?

    Les statistiques par race et religion sont interdites dans notre beau pays… Raison de plus pour être méfiants.

  • xrayzoulou , 12 Juin 2014 à 20:07 @ 20 h 07 min

    Ces socialopathes et leurs copains, ne changeront pas, toujours aussi cons ! Ce saint prêtre, fait ce que lui dit l’évangile. aider les plus démunis, les héberger dans une salle paroissiale la nuit (au fait quand ces messieurs mettent les gens dans les salles de sport pour les mettre à l’abri, Est-ce plus aux normes cela ?).
    Il les a hébergé. Protégés de la rue et des problèmes qu’il peut y avoir : quel crime !!!!
    Si l’état faisait son boulot pour renvoyer les gens qui peuvent repartir et garder les autres (réfugiés politiques). On se souviendrait d’eux positivement, en plus ils ont du fric, plein de fric, et des tas d’endroits où les loger, Ces pingouins manchots sont toujours décervelés (faudrait leur greffer un cerveau).

Les commentaires sont fermés.