Retraites, sécurité sociale, AME : les Français sur une ligne libérale

Alors que les syndicats s’opposent à la réforme des retraites Ayrault, un sondage Opinea réalisé pour Contrepoints.org souligne la défiance marquée des Français envers les systèmes sociaux de retraite et d’assurance maladie, le fossé générationnel entre jeunes et retraités ainsi que le souhait de fin du monopole de la Sécu et de suppression de l’AME.

Voici les chiffres clef de ce sondage réalisé selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon représentatif de 1 009 personnes :

– 57% des Français ne font plus confiance au régime de retraite par répartition (33% “plutôt pas confiance”, 24% “pas du tout confiance”, 31% “plutôt confiance”, 6% “tout à fait confiance”)
– un large consensus se dessine pour la fusion des différents régimes de retraite (66%), à droite comme à gauche
– le fossé générationnel se creuse : les moins de 35 ans préfèrent pour eux-mêmes la retraite par capitalisation (38% vs 33%), alors que les plus de 35 ans préfèrent la répartition (52% vs 25%).
– 63% des Français pour la fin du monopole de la Sécurité Sociale et le libre choix de l’assurance maladie
– 57% des Français souhaitent la suppression de l’AME

Articles liés

18Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • goturgot , 12 septembre 2013 @ 11 h 49 min

    Finalement, il semblerait que les jeunes soient plus lucides qu’on ne le soupçonne.

  • mariedefrance , 12 septembre 2013 @ 12 h 05 min

    Il y a tellement à dire …. et nous avons déjà tout dit !

    5€ de plus lors d’une consultation chez le médecin sont prévus pour renflouer la CPAM.
    Depuis le temps que l’on renfloue….. il faudrait peut être regarder encore une fois où
    passe l’argent et faire payer obole pour ceux qui ne paient RIEN !
    Même pour les retraites payées à des morts retournés au pays…

    la CSG de Rocard devait durer 14 ans !
    Nous avons largement dépassé ce temps et rajouté au millefeuilles des tas de taxes dont nous n’avons même plus conscience…
    Nous payons.

    Même les Con tribuables Associés n’arrivent pas à se faire entendre.

  • Frédérique , 12 septembre 2013 @ 13 h 37 min

    Il est impossible de supprimer l’AME tant que nous n’aurons pas rétabli les contrôles aux frontières afin de juguler l’immigration clandestine. Des maladies graves et contagieuses sont encore monnaie courante dans les pays sous-développés ou émergents, et les ressortissants clandestins de ces pays pourraient propager des épidémies en Europe s’ils ne peuvent plus se faire soigner gratuitement et anonymement.

  • Jack30 , 12 septembre 2013 @ 13 h 42 min

    Retraite par capitalisation, à la limite, d’accord, mais à quel prix et qui pourra se payer se genre de retraite, certainement pas les 8 millions d’ouvriers qui bossent au SMIC ou au SMIC amélioré !!! Et, retraite par capitalisation, encore d’accord, mais le patronat payera t’il les charges qu’il paye à la caisse de retraite, aux ouvriers pour qu’ils puissent capitaliser !? Cela m’étonnerait, on donnera un SMIG aux ouvriers, le patron sera exempt des charges et l’ouvrier devra payer sa retraite sur ses maigres émoluments… C’est dingue, mais plus en va de l’avant dans cette société, plus des quidams nous renvoient au travail du 18ème et 19ème siècle, du temps où l’on travaillait 6 jours sur 7 avec 10 à 12 heures par jour au turbin… Et à côté, une société de nantis profite allègrement du travail de ces mêmes ouvriers, agriculteurs, artisans, petit commerçants, eux qui produisent la richesse du pays et en sont les moins récompensés… Drôle de société française qui se dit de “liberté”, mais qui n’est qu’apparence puisqu’il ne s’agit que d’une liberté relative pour le monde du travail qui n’est libre qu’à la condition d’avoir du pognon… La liberté pour ceux qui possèdent le pognon, les restrictions pour ceux qui produisent la richesse… UN patron fait, certes l’ouvrier, mais l’ouvrier fait aussi le patron… L’un ne va pas sans l’autre…

  • François Desvignes , 12 septembre 2013 @ 15 h 12 min

    Vous connaissez la blague (anglaise) :

    Dieu est bon : il a fait la France
    Dieu est juste : il a fait les français.

    Dieu est juste : il a réparti également la connerie dans toutes les tranches d’age et les milieux sociaux.

    Il y a ainsi la même proportion d’imbéciles à polytechnique qu’en CAP de boulangerie.

    Simplement, il y a les modernes et les anciens :

    – les jeunes n’ayant pas connu le modèle ancien, préfèrent a priori son contraire ce qui rétablit avec leurs ainés une saine égalité dans l’ignorance.

    – les vieux connaissant parfaitement le modèle jusque dans ses moindres défauts, préfèrent garder un mauvais système plutôt que de prendre le risque d’en experimenter un autre qui ne sera ni meilleur ni pire que celui qu’ils connaissent.

    Qui va gagner ?

    Les jeunes.

    Pas parce qu’ils sont plus” intelligents”, ou plus “modernes” mais simplement parce que leur avis du fait d eleur âge a l’avenir devant eux alors que les anciens ont leur futur derrière eux.

    Ceux qui courent vers leur tombe ont toujours tort.

  • François Desvignes , 12 septembre 2013 @ 15 h 23 min

    Une chose est acquise chez les gaulois ( donc ataviquement libéraux) :

    – plus de sécu
    – plus d’AME.

    Si le gouvernement et la république avaient l’intelligence et la courtoisie de nous écouter un tant soit peu, …. la question des retraitres erait résolue !

    Il y aurait assez avec les économies générées avec ces deux réformes sur la suppression du monopole d ela sécu et d e l’AME pour payer les retraites de nos vieux.

    Seulement voilà : si on écoute les gaulois sur ces deux réformes et qu’il s’avère que leurs suggestions étaient les bonnes….alors il faudrait à l’avenir les écouter sur tout et en tout.

    Or, chacun des gaulois sait pertinemment quelles réformes , en bon libéral atavique qu’il est, il préconisera aussitôt qu’on lui aura rendu la parole :

    – la fin des rentes d el’oligarchie
    – la fin des subventions.et “pensions”

    Aïe !

    Voilà encore une réforme qui ne se gagnera qu’au bout de nos francisques.

  • Sully , 12 septembre 2013 @ 17 h 04 min

    Chhhuuutt!!! vous allez vous faire remonter les bretelles par le sieur Martin . il paraît qu’il en a marre qu’on ne comprenne pas la ligne de ce site , car il a une ligne , n’est-ce pas …Liberté du capital et responsabilité du salarié , viré à la première faute . C’est ça leur doctrine .

Les commentaires sont clôturés.