Le gouvernement promet la PMA (remboursée par la Sécu) pour les lesbiennes

Le gouvernement promet la PMA (remboursée par la Sécu) pour les lesbiennes

La légalisation de la location d’utérus était un engagement de campagne d’Emmanuel Macron :

Articles liés

13Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Serge , 13 septembre 2017 @ 8 h 12 min

    Ainsi l’homosexualité est une maladie ce qui justifie le remboursement sécu.

  • ranguin , 13 septembre 2017 @ 9 h 00 min

    L’illogisme de la gauche poussé au paroxysme

  • Pascal , 13 septembre 2017 @ 9 h 33 min

    La location d’utérus, c’est la GPA, l’étape d’après. La PMA c’est la distribution de gamètes.

  • Charles , 13 septembre 2017 @ 10 h 24 min

    Tout va bien, nous allons dans la bonne direction.

    En effet,tout débat politique doit débuter par le vrai sujet
    qui est celui de quelle société nous voulons transmettre à nos enfants.

    Pour en finir avec le FN-cul de sac;
    ——————————-
    Cette dimension “sociétale ” est incompréhensible pour Marine Lahaine
    pour cette simple raison qu’elle n’a aucune vraie conviction religieuse.
    Elle est culturellement “progressiste” mais s’affiche à l’envers que pour
    des raisons d’optimisation politique sur l’échiquier des croyances sociétales.

    nb-Je dis “Lahaine” non pas pour l’insulter mais pour ridiculiser
    les autres zozo des Mefdias qui n’ont de cesse que de la diaboliser.

    Bref, l’aggravation continue en format “grignotage” de nos fondements sociétaux
    permet d’ouvrir les yeux aux adultes enfantins négationnistes du réel 1974/2017/2020.
    ———————————————————–
    ————————————————————
    Pour en finir avec les débats techniques Euro & UERSS;
    A ce stade il est inutile de se lancer dans des débats sur l’euro rigide ou sur l’UERSS.
    A-Le sujet euro unique & rigide est un sujet trop technique dont le contenu échappe
    à la très large majorité des électeurs. Marine a été incapable d’expliquer le principe de flexibilité monétaire associé à un système de double monnaie (monnaie commune).
    Le sujet est trop large trop vaste pour être abordé dans le dernier débat de Mai 2017.

    B-Pour l’UERSS et son leurre de fusion fédérale d’origine germanique,une large majorité d’électeurs est incapable de comprendre cette magnifique manipulation allemande.
    Qui dit “fusion fédérale” dit ” direction allemande” comme en 1936/1944.
    Pour le comprendre il faut voyager en Allemagne au Luxembourg et a Bruxelles.
    Il faut avoir des proches qui y vivent en continu pour identifier l’embrouille.
    Ces 3 pays que je connais et ai pratiqué souvent sont les grands bénéficiaires de l’UERSS
    Par exemple, les Bruxellois et les Flamands vivent une sorte de résurrection par rapport aux années 1920/1960 associée aà une sorte de petite revanche contre la France
    et la fin du complexe de taille et de contenu historique/artistique/culturel/militaire, etc
    Bruxellois et Flamands nagent dans une prospérité économique inconnue en France.
    Les Wallons vivent pour le 1/3 d’entre eux à ne pas travailler grâce aux subventions venues de Flandres. Un autre tiers est au service du premier tiers et un autre tiers dynamique
    est accroché en remorque à la dynamique allemande (le couloir Namur-Luxembourg).

    Le plan B consiste à présenter l’approche d’alliance des nations (et non pas fusion fédérale des nations) dans le cadre d’une confédération des nations alliées…
    Ce concept de confédération est simplement mentionné entre les lignes du dernier
    livre de Villiers mais sans aucun développement pratique, ce qui est regrettable.
    ——————————————————————–
    ———————————————————————
    Conclusion
    Il faut se concentrer sur la priorité des priorités qui est la protection
    de nos enfants et petits enfants (nés & à naître). Nous sommes tous concernés.
    Il nous manque une initiative sereinement à vocation minoritaire (donc sans ambition de majorité législative ou présidentielle) simplement pour marquer à la culotte les zozos de l’empire et ensuite ré-informer les bullots piégés dans leurs bulles respectives.
    Les nouveaux vecteurs digitaux seront dune grande aide pour diffuser la ré-information.

  • Pascal , 13 septembre 2017 @ 11 h 47 min

    @ Charles

    Ce ne sont pas des convictions religieuses qui ont animé la progressiste Sylviane Agacinski qui a offert la meilleure contribution au débat sur la loi Taubira lors de sa mémorable audition au Sénat le 14 février 2013 par la Commission des lois. Extraits :

    « La filiation n’est pas une forme vide. Elle se réfère à la réalité du rapport entre les générations qui elle-même repose sur la procréation bisexuée. La filiation symbolise et représente l’interdépendance des sexes dans cette transmission, dans ce passage de génération en génération ».

    « Ce modèle de la filiation n’est ni logique ni mathématique, ce n’est pas 1+1. C’est biologique et par conséquent qualitatif, c’est homme et femme, parce que ces deux catégories qui n’ont de sens principal que dans la procréation ne sont pas interchangeables. Un couple non pas hétérosexuel comme on le dit, mais un couple mixte. Ce schéma serait remis en cause par l’adoption conjointe par deux parents de même sexe, ou par l’adoption plénière de l’enfant du conjoint au sein d’un couple de même sexe. Dans ce denier cas ce serait rajouter une mère à une mère ou un père à un père. »

    « Ce n’est plus le sexe qui fait le parent, père ou mère, c’est la sexualité ; c’est ça la proposition de la théorie des genres. On serait donc mère en fonction de sa sexualité, et non pas parce qu’on est femme. La question se pose alors de savoir si, dans le droit civil, la sexualité peut ou doit remplacer le sexe, et si l’on ne serait pas conduit alors à définir la personne en raison de son orientation sexuelle, et non plus en fonction de son sexe, des homo-parents ou des hétéro-parents ».

  • Charles , 13 septembre 2017 @ 14 h 57 min

    Pascal
    Vous allez dans quelle direction ????.
    Vous et Agansky vous prenez le PB à l’envers et donc vous commettez
    un gigantesque double contre sens.

    1. Contre sens no 1.Vrais et faux parents;
    Vous vous placez du seul point de vue des adultes,abusivement définis comme “parents” alors que seuls un père et une mère peuvent se définir comme “parents”.
    Vous partez donc d’un présupposé faux et tronqué en inventant des figures parentales
    qui n’ont aucune réalité.

    2. Contre sens no 2-Egalité des droits enfant-adultes
    Vous parlez d’égalité des droits parentaux entre couples H & F et binomes H & H ou F & F.
    On pourrait ajouter des triangles H-H-H ou F-F-F ou H-H & F ou F-F & H.
    Il n’y aucune raison de se limiter aux partenraits a deux et exclure des triangles

    Tout enfant étant né de parents authentiques -( 1 H & 1 F) a donc le droit naturel à la parenté naturelle et authentique liée à la fécondation d’un ovule de femelle( la mère) par un spermatozoïde de mâle( le père).
    Il a ce droit naturel au même titre que tous les adultes souhaitant adopter et ayant eu pour eux mêmes le droit à la parité parentale naturelle ( 1 H & 1 F).
    Seul des adultes non issus de la parité parentale pourraient réclamer un droit de continuité sans porter atteinte au principe d’égalité des droits.

  • Charles , 13 septembre 2017 @ 17 h 29 min

    A compter du point de 2 mn, Dieudonné joue au vendeur d’enfants africains
    face à des Tandems poly-sexuels voulant adopter (ici 2 messieurs).
    Certes, on peut être allergique à DD pour certaines de ses blagues, mais dans ce cas ci, il vise assez juste tout en restant dans le cadre des lois poly-sexuelles.
    La paralysie d’un huissier dans la salle en lien avec le ministre de la justice en fait foi.

    https://www.youtube.com/watch?v=bd_uRr5xtXc

Les commentaires sont clôturés.