“On est en train de travailler sur la verbalisation du harcèlement de rue”, annonce Marlène Schiappa. Immigration = toujours plus de lois liberticides

“On est en train de travailler sur la verbalisation du harcèlement de rue”, annonce Marlène Schiappa. Immigration = toujours plus de lois liberticides

Une nouvelle loi liberticide, une ! Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mardi, la secrétaire d’État en charge de l’égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa a annoncé “travailler avec Gérard Collomb” sur la verbalisation du harcèlement de rue. A cause des immigrés et de ceux qui les laissent entrer et coloniser le pays, la drague de rue sera-t-elle bientôt interdite par la loi au pays de Don Juan ?

Articles liés

6Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 12 septembre 2017 @ 21 h 08 min

    Zemmour face à une virago negationniste du réel des banlieues
    et de la nature même de la francité.
    Pour elle c’est juste une espace géographique associé à une langue. Point.
    Les antériorités culturelles ou générationnelles n’ont plus leur place.
    De nos jours, un certain nombre de sujets ne peuvent plus être enseignés
    dans les zones d’occupation clandestine.
    On ne peut plus enseigner la seconde guerre mondiale ni les auteurs classiques français.
    L’école de la rippoublique ultraçonique n’est plus le transmetteur de la francité.

    https://www.youtube.com/watch?v=HoGNBel-NDA

  • Tonio , 12 septembre 2017 @ 21 h 10 min

    au pays de Don Juan .. n’est-ce pas l’Espagne ?

  • Gisèle , 12 septembre 2017 @ 23 h 57 min

    QUI ? sera verbalisé ?
    Etant donné que France 2 n’a en aucun moment révélé l’identité des deux individus qui ont agressé le couple Juif, sans doute parce que
    ” certains ” doivent être protégés et respectés .

  • AURORE ANGELIQUE , 13 septembre 2017 @ 7 h 55 min

    Cette femme m’inquiète ..Ne serait elle pas dangereuse ???

  • ranguin , 13 septembre 2017 @ 9 h 04 min

    Parce que le viol serait considéré comme drague ?

  • Trucker , 13 septembre 2017 @ 14 h 23 min

    Et comment iront-ils verbaliser dans les quartiers dans lesquels la police n’entre plus….sur ordre pour éviter les émeutes ou autres réactions agressives ?
    Quelle preuve aura le policier pour distinguer la plainte réelle et celle imaginaire d’une pouffiasse dont le bon plaisir sera de voir un flic et un quidam s’engueuler sur la base d’un faux témoignage ?

    Mais combien de temps va-t-on encore devoir supporter d’être “gouvernés” par des tarés ?

Les commentaires sont clôturés.