Hongrie : le parti nationaliste Jobbik a le vent en poupe

Ce dimanche 10 novembre 2013 a vu une élection municipale partielle se dérouler dans la commune de Tuzsér, suite au décès du maire indépendant József Danko. Tuszér est une commune de 3300 habitants, située à proximité de la frontière ukrainienne dans le département de Hongrie situé le plus à l’est du pays (Szabolcs-Szatmár-Bereg), où plus du quart de la population appartient à la communauté Rom.

C’est le candidat du Jobbik Tibor Ferkovics qui a remporté l’élection. Il s’agit de la cinquième municipalité contrôlée par le Jobbik, après Gyöngyöspata, Tiszavasvári, Kosd, et Monorierdő. Le Jobbik enregistre ses meilleurs scores dans le nord-est de la Hongrie, là où se trouvent les plus importantes communautés Rom.

Dans un autre registre, les lectrices du magazine féminin Bors étaient amenées à désigner le responsable politique qu’elles trouvent le plus charmant. Elles ont désigné Gábor Vona, le président du Jobbik. Celui-ci a reconnu faire attention à son apparence extérieure, tout en ne passant pas des heures devant son miroir et en n’ayant pas de conseiller professionnel en ce domaine (en dehors de son épouse qu’il a qualifiée comme étant son « conseiller de mode »).

Les prochaines élections législatives en Hongrie auront lieu au printemps 2014. Elles devraient selon toute vraisemblance voir les conservateurs du Fidesz de Viktor Orbán être réélus. L’un des enjeux de cette élection sera donc de savoir qui des socialistes ou du Jobbik constituera la première force d’opposition en Hongrie.

Autres articles

4 Commentaires

  • propatria , 12 Nov 2013 à 14:41 @ 14 h 41 min

    Au moins eux n’ont pas attendu d’être submergés par des racailles du monde entier pour garder leur identité!

  • Stephe , 12 Nov 2013 à 22:08 @ 22 h 08 min

    C’est plutôt quelqu’un dont il faut se méfier si l’on en croit cet article, ce politicien semble jouer un jeu plus que trouble :
    http://www.lemag.ma/Le-leader-de-l-extreme-droite-Hongroise-l-Islam-est-le-dernier-espoir-de-l-humanite_a76745.html

  • Tirebouchon , 13 Nov 2013 à 8:30 @ 8 h 30 min

    C’est a suivre !

  • Marie , 14 Nov 2013 à 0:26 @ 0 h 26 min

    Mes amis slovaques ne sont pas très à l’aise avec les prétentions hongroises par-delà leurs frontières. Pourtant, j’aime et je comprends les hongrois aussi, en tant qu’Européens. Malheureusement, je constate que ce président du Jobbik, tout jeune qu’il soit, présente une face dommageable de l’extrême droite, à savoir une répulsion antijuive poussée au point de l’alliance avec les islamistes. Il rejoint un Soral en ce sens. Et le touranisme de ce monsieur me semble délirant. Non, les hongrois sont européens, blancs et catholiques, pas turcs ou asiatiques.
    Pour le reste, je ne connais pas assez pour juger.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen