Au moins dix femmes décèdent des suites d’une opération de stérilisation de masse

Lu dans Le Monde :

“Dix femmes sont mortes et une soixantaine d’autres ont dû être hospitalisées dans le centre de l’Inde, après une opération de stérilisation de masse, a annoncé mardi 11 novembre un responsable local. Vingt-quatre sont dans un état grave, selon les autorités.

Quelque 80 femmes avaient été opérées samedi dans un camp organisé par le gouvernement de l’Etat de Chhattisgarh, dans un village situé à une centaine de kilomètres de la capitale Raipur. Elles ont subi une stérilisation par voie laparoscopique, procédé censé être peu invasif. L’intervention consiste à bloquer les trompes utérines, généralement sous anesthésie générale.”

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • fleurdenavet , 12 novembre 2014 @ 12 h 49 min

    Il serait grand temps que les femmes ne soient plus considérés comme des ventres dont ont se sert lorsqu’on veut des enfants ou quant on n’en veut pas. La contraception devrait être également la responsabilité de l’homme. A quand la pillule masculine….
    Ce drame est édifiant du peu de cas que l’on fait aux femmes. Leurs maris sont aussi fautifs que les médecins qui ont pratiqué cette stérilisation, ils auraient dû protéger leurs épouses et prendre leurs responsabilités.

  • kanjo , 13 novembre 2014 @ 23 h 40 min

    Et pourquoi ce ne sont pas les maris qu’on stérilise ? Après tout, c’est eux qui reçoivent le cadeau. Après quoi, ils peuvent répudier la dame et se remarier. La ligature du canal déférent n’est pas plus compliquée que la ligature des trompes de Fallope.
    Et nos féministes, pourquoi n’ont-elles rien dit ? La parité, c’est que pour les pays riches, là où on n’en veut pas parce que les femmes sont déjà respectées, mais dans les pays pauvres, on pratique au contraire une inégalité flagrante et dont les conséquences sont graves.

Les commentaires sont clôturés.