Dénaturation du mariage : la Cour suprême pourrait (enfin) statuer en 2015

Après la décision de la Cour d’appel des Etats-Unis pour le sixième circuit (devant laquelle sont interjetés les appels en provenance des Etats du Kentucky, du Michigan, de l’Ohio, du Tennessee), il est probable que la Cour suprême soit appelée à statuer d’ici juin ou octobre 2015 sur la question de la dénaturation du mariage. En octobre dernier, la plus haute juridiction avait refusé de se prononcer en l’absence de conflit de jurisprudence entre circuits.

Les premiers à se prononcer, réputés progressistes, avaient confirmé la dénaturation du mariage permise par des juges activistes malgré les interdictions (souvent constitutionnelles) décidées par référendum les années précédentes. La semaine dernière, le sixième circuit a, lui, décidé par deux voix contre une que les Etats devraient avoir le pouvoir de décider de la définition du mariage, et maintenu les interdictions dans les 4 Etats suscités. Affaire à suivre…

Autres articles

4 Commentaires

  • eric-p , 12 novembre 2014 @ 14 h 20 min

    J’ai rien compris !
    Bwana ?
    Ké’s ke s’é que se charabia ?

    La cour suprême va-t-elle enfin imposer une définition idéologique du mariage pour l’éternité
    ou les Etats ont-ils toujours les moyens de se défendre ?
    Je ne comprends rien au droit américain…

  • Gisèle , 13 novembre 2014 @ 0 h 28 min

    Puisqu’il y aura une méga crise .. le simili mariage disparaîtra avec tout le saint frusquin des maîtres dégénérés .

  • Marie-Amelie , 13 novembre 2014 @ 10 h 09 min

    Les homosexuels a la mode se marient en grand tralala. Puis ils commandent un bébé en Inde – par des agences spécialisées – mais 9 mois c’est trop long à attendre – ils ne viennent même pas le chercher –
    Les orphelinats indiens sont pleins de ces bébés abandonnes.
    Quelquefois, la femme indienne qui l’a porté dans son ventre, a pitié et vient le reprendre pour l’élever.

  • Lorong , 13 novembre 2014 @ 13 h 34 min

    Au moins les couples homosexuels les achètent. Les catholiques en Australie les volaient.

Les commentaires sont fermés.