A mourir de rire : les Sciences potiches (élèves et professeurs) sonnés par la victoire de Donald Trump (vidéo)

A mourir de rire : les Sciences potiches (élèves et professeurs) sonnés par la victoire de Donald Trump (vidéo)

Comme l’écrit une internaute, voir la mine déconfite de ces petits blancs bourgeois décérébrés, manipulés qui étaient favorables à la persécution de l’américain masculin blanc pauperisé est un vrai bonheur”.

Autres articles

17 Commentaires

  • jpr , 13 Nov 2016 à 16:44 @ 16 h 44 min

    Ce sont ces “démocrates” là qui veulent gérer la France demain ?
    Du balai !

  • borphi , 13 Nov 2016 à 17:40 @ 17 h 40 min

    Allez !
    On va leur coller une rallonge d’étude de quatre ans !
    En espérant qu’ils auront compris , d’ici là , quelque chose aux sciences politiques.

  • HuGo , 13 Nov 2016 à 18:33 @ 18 h 33 min

    dans 8 années, après le second mandat du Président Donald J Trump, on peut espérer que sc po se sera amendée et renouvelée alors, ils rajouteront au malheur de la Nation !

  • Hervé de Gromard , 13 Nov 2016 à 18:34 @ 18 h 34 min

    Sciences Po, l’ENA : Deux “institutions” payées par le contribuables pour formater les esprits des futurs dirigeants (ou chômeurs quand la population réagira enfin)à l’idéologie mortifère de la disparition des pays et des peuples au profit d’une toute petite minorité qui veut diriger un monde de travailleurs/consommateurs sans racine ni culture.
    Ils sont tellement éloignés des réalités qu’ils sont abasourdis le jour où ces réalités qu’ils ne voient pas jusqu’à ce qu’elles leur explosent à la figure.
    Bref, ils sont pathétiques de bêtise et de sentimentalisme bisounours.

  • Robert , 13 Nov 2016 à 21:41 @ 21 h 41 min

    Pour résumer, ils ne sont pas contents et leurs petits nerfs fragiles d’hystériques les lâchent.
    Comme pour Clément Méric, petit Kapo de Sciences Po qui prétendait interdire à ceux qui ne pensaient pas comme lui d’exister. Pour eux, cela sera moins douloureux, mais aussi brutal.
    Le peuple va à nouveau se faire entendre et, espérons, leur supprimer prébendes et privilèges.

  • Charles , 13 Nov 2016 à 22:23 @ 22 h 23 min

    La presse fronçaise est entièrement sous contrôle.
    Ex-Mollande passe 30 % de son temps à téléguider la presse.
    Il suit de près plus de 60 journalistes prollandais.
    Il a fait virer une rédactrice de l’obs à cause de son nouveau livre.
    Bourdin fait l’andouile en invoquant sa propre liberté.
    Bourdin ,n’est libre que parce que il pense “bien”.

    https://www.youtube.com/watch?v=IUkC9ST6l64

  • anniederoubaix@hotmail.com , 13 Nov 2016 à 22:42 @ 22 h 42 min

    Au jeune homme qui dit que l avenir est entre les mains des jeunes…oui je suis d accord, mais l expérience et la masse des connaissances est entre les mains des anciens
    et la démocratie DOIT être respectée

Les commentaires sont fermés.