Manu snifferait-il de la poudre de perlimpinpin? (Vidéo)

Manu snifferait-il de la poudre de perlimpinpin? (Vidéo)

https://youtu.be/7mTo0pMWeE4

Attestée depuis la première moitié du XVIIe siècle dans le dictionnaire, sous la forme «poudre de prelimpinpin», et depuis 1690 telle que nous la connaissons, la poudre de perlimpinpin est une métaphore permettant de qualifier familièrement «un médicament inefficace» ou «une chose illusoire».

Si sa signification ne fait aucun doute dans notre imaginaire, son origine demeure toutefois bien mystérieuse. D’où vient-elle? Qui fut son créateur? Mystère. Les dictionnaires eux-mêmes ne s’accordent pas. Selon Le Petit Robert, la locution dériverait d’une onomatopée alors que d’après le Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL) elle serait issue d’une parodie de formule magique. Si selon ce dernier thésaurus, la poudre de perlimpinpin fut un moyen de qualifier au XIXe siècle une «poudre aux vertus imaginaires vendue comme panacée par les charlatans», sa genèse reste obscure et aucune exégèse ne peut prétendre aujourd’hui faire loi.

Mais ne serait-ce pas là une parfaite manière de joindre le fond et la forme de l’expression qui a justement pour principe de faire exister ce qui n’est pas?

 

Source

Articles liés