La stratégie des terroristes islamistes résumée par Guillaume de Prémare

Interrogé par Nicole Buron, rédactrice en chef de Permanences, le nouveau délégué général d’Ichtus explique les objectifs des terroristes :

“Leur stratégie est de semer le chaos, de provoquer un état de choc global de notre société, pour créer une fracture irrémédiable entre les musulmans français et le reste de la population. Ils commettent donc des attentats pour faire grimper à son paroxysme la peur de l’islam et l’hostilité envers l’islam, jusqu’à la psychose, à un point tel que les musulmans ressentent cette hostilité, y compris, si possible, en raison de représailles contre la communauté musulmane. Il nous faut donc impérativement éviter les délires identitaires agressifs.

Ils misent sur l’aspect très communautaire de la religion musulmane pour gagner l’opinion musulmane. Celle-ci, se sentant en terrain hostile, se communautariserait toujours davantage et serait mûre pour d’abord éprouver de la sympathie pour le djihadisme, ensuite leur apporter un soutien. Cela ne signifie pas qu’une majorité des millions de musulmans qui vivent en France deviendrait terroriste – dans une guerre les combattants sont toujours minoritaires -, mais les islamistes pourraient recruter de jeunes musulmans sur un terreau de plus en plus favorable et évoluer, dans les quartiers musulmans, en terrain ami. Je ne dis pas qu’ils vont réussir, mais je pense que c’est leur projet.

Pour accentuer ce processus de séparation des musulmans de la communauté nationale, il y a un autre aspect qui est la guerre culturelle. Il s’agit de séparer toujours davantage culturellement les musulmans de la culture française. Pour cela, ils s’appuient sur la décomposition de la culture française pour en faire un parfait repoussoir pour tout bon musulman. Plus la société française est athée, libertaire, permissive, consumériste, sans repères, vide de sens, et en faillite éducative, plus la fracture culturelle grandit avec les musulmans. Je crois que cet aspect des choses est majeur dans le défi auquel nous sommes confrontés. Ce n’est pas le « choc des cultures », mais le « choc des incultures » comme dit François-Xavier Bellamy.”

Autres articles

34 Commentaires

  • philippe Mouillac , 13 Jan 2015 à 11:20 @ 11 h 20 min

    merci pour ce commentaire claire et abordable pour “tout Homme de bonne volonté”……….
    De toute façon notre Seigneur est présent même dans ces atrocités et la Vie sera vainqueur de la Mort……….
    Philippe Mouillac

  • fleurdenavet , 13 Jan 2015 à 11:29 @ 11 h 29 min

    je trouve que depuis des siècles trop de crime ont été perpétrés au nom de Dieu. Dieu est amour, il ne veut pas de ces tueries (du moins je le suppose n’ayant pas un accès direct auprès de lui).

  • fleurdenavet , 13 Jan 2015 à 11:30 @ 11 h 30 min

    je trouve que depuis des siècles trop de crimes ont été perpétrés au nom de Dieu. Dieu est amour, il ne veut pas de ces tueries (du moins je le suppose n’ayant pas un accès direct auprès de lui).

  • Alex , 13 Jan 2015 à 11:36 @ 11 h 36 min

    Exemple de l’impact neuro-cognitif de l’islam sur le développement de l’enfant :

    Un musulman va frapper d’une petite tape l’enfant de 18 mois qui commencerait à innocemment toucher son sexe pour découvrir son corps.
    En conséquence l’enfant va commencer à structurer des connexions de neurones, qui vont associer son sexe et la douleur.

    Alors que le bon réflexe pour les parents, consisterait de temps en temps à laisser l’enfant se découvrir et de temps en temps, à simplement détourner l’attention de l’enfant avec un jouet par exemple (au lieu de la frapper), s’il prenait trop l’habitude de jouer avec son sexe.

    C’est à partir de ce type de conditionnements et d’atavismes inconscients, portés par l’islam, mais aussi par le judaisme (mutilation criminelle du pénis du jeune enfant par la circoncision), mais encore par d’autres sectes à différents niveaux ou tout simplement par la bêtise populaire, que des milliards d’Hommes sur terre sont le produit de névroses, de compulsions, de castrations cognitives et émotionnelles etc.

    C’est tout cela l’islam.

    C’est à partir de cette coagulation de névroses depuis l’enfance, que naissent de l’islam les terroristes.

    Il ne s’agit donc pas d’un problème de valeurs.

    Le code civil coranique et la jurisprudence de la sunna ne sont pas un problème de valeurs, puisque l’islam n’est pas une religion, mais un régime social porteur d’un développement préhistorique des schémas neuro-cognitifs de l’Homme.

    Il n’y a pour l’islam qu’une seule alternative :

    Le schisme définitif de l’islam d’Occident et d’Asie ou l’apostasie définitive des musulmans d’Occident et d’Asie.

    Enfin, les mêmes problèmes existent avec le mariage homosexuel, la franc-maçonnerie, le satanisme, qui pour le développement des enfants induisent des problèmes neuro-cognitifs similaires, surtout si les républicains comme Monsieur Pierre Berger, Frédéric Mittérand, Cohn Bendit ou les duos homosexuels, se mettent à toucher le sexe de l’enfant, au lieu de frapper l’enfant lorsqu’il touche son sexe, comme le font les musulmans !

  • philippe Mouillac , 13 Jan 2015 à 11:44 @ 11 h 44 min

    Vous avez raison quand vous dites: “que de crimes au nom de Dieu”.
    Il faudrait savoir qui le dit?
    Par ex le terrorisme entre Irlande et Angleterre c’est les catho et les Protestants!!!!!!
    les différents combats que nous avons connu sur notre terre de France souvent ont été “traduits” par des combats de Religion…… à qui profite le “crime”?
    Et l’on pourrait décliner cela sur beaucoup de combats internationaux.
    C’est tellement facile d’accuser l’autre ou les autres et de les stigmatiser ainsi ILS n’ont même plus la parole (vous savez ce que l’on appelle “la liberté d’expression”)

    vous vous dédouané en disant:” n’ayant pas un accès direct auprès de lui” ce qui veut dire qu’il existe bien!!!!!!!!!
    et que c’est de votre volonté de bien vouloir l’écouter car nous sommes libre devant LUI.
    Philippe Mouillac

  • trahi , 13 Jan 2015 à 12:05 @ 12 h 05 min

    Alors qui veut ces tueries? Si ce n’est pas Dieu, c’est bien quelqu’un d’autre? Et vous avez raison; DIEU ne veut pas, DIEU n’y pense même pas! Le bien est le contraire du mal, comme SATAN est le contraire de JESUS! Mais JESUS n’est pas nonplus Mahommet, alors qui est Mahommet dans la hiérarchie celeste?

  • Gisèle , 13 Jan 2015 à 12:19 @ 12 h 19 min

    C’est pour cela que le N.O.M se sert de cette stratégie , qui est la même que la sienne : ordo ab chaos ….
    C’est pour cela qu’il veut éradiquer le Christianisme et le Judaïsme , qui prônent tout l’inverse et qui gênent son établissement .

Les commentaires sont fermés.