Marche républicaine : “Dimanche, l’écran de télévision était coupé en deux”, note Éric Zemmour

Source : RTL, mardi 13 janvier 2015.

Autres articles

18 Commentaires

  • ranguin , 13 Jan 2015 à 19:39 @ 19 h 39 min

    Quelle clairvoyance !!

  • xrayzoulou , 13 Jan 2015 à 19:43 @ 19 h 43 min

    Heureusement que tous les journalistes ne sont pas des journaleux gôchots ! Merci Monsieur Eric Zemmour !!!!

  • Alex , 13 Jan 2015 à 19:53 @ 19 h 53 min

    Ce que nous aimons beaucoup avec Zemmour, c’est qu’il est optimiste et force de proposition.

  • HIBISCUS , 13 Jan 2015 à 20:10 @ 20 h 10 min

    “qu’un sang impure abreuve nos sillons”, en attendant c’est le notre qui coule.
    ET QUE FAIT ON?????????? On marche!!!!!!incompréhension totale.

  • Alainpsy , 13 Jan 2015 à 20:32 @ 20 h 32 min

    Zemmour fait actuellement l’objet de graves menaces de mort, dans quel pays vivons-nous,
    Est-ce qu’on continue l’immigration ? bientôt, le simple mot islam ne pourra plus être prononcé.

  • jim , 13 Jan 2015 à 20:52 @ 20 h 52 min

    Je ne sais pas pour vous, chers inconnus de ce site mais la marche de dimanche m’a laissé de glace. Je ne me suis pas senti d’élan patriotique, pas de sens d’union, et encore moins de communion. et pourtant je suis patriote et je porte le pays dans ma prière quotidienne. Mais là, rien. Et pourtant, j’en ai vécu des rassemblements. Autre chose…. autre monde surtout. J’ai proclamé que je n’étais pas Charlie, que je ne peux pas l’être. Peut-on être le contraire de ce que l’on porte? Je suis français, je suis chrétien mais qui ose le dire? Ce qui me console, c’est que les choses de ce monde passent… Cette manif n’a rien, pour moi, d’un succès. C’est une opération séduction compassionnelle sur un événement tragique. OUi c’est grave mais là on a vu une machine à vouloir imposer un idéal républicain. Mais maintenant la question est: A qui la faute? Une manif donc pour oublier les responsables? Et je ne parle pas des intégristes.

  • Moana83 , 13 Jan 2015 à 21:57 @ 21 h 57 min

    Zemmour a l’œil du faucon sur la société française décadente.

Les commentaires sont fermés.