Les animatrices et les métrosexuels de “La Nouvelle Edition” (C8) choqués par une pub pour la Marche pour la vie

Les animatrices et les métrosexuels de “La Nouvelle Edition” (C8) choqués par une pub pour la Marche pour la vie

publiée dans Le Figaro, Valeurs Actuelles et Famille Chrétienne. Il faut voir ces intolérants s’offusquer. Tous, à part Ariel Wizman au début – il manque de peu de se faire traiter de facho, ont renoncé dès la première minute du sujet à réfléchir. Bravo à Yves de Kerdrel, directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles, qui assume cette publication. Une vidéo à voir pour comprendre le tabou de l’avortement dans nos sociétés malades :

la nouvelle edition

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)

Rendez-vous dimanche 22 janvier 2017 à la Marche pour la Vie !

Autres articles

6 Commentaires

  • Catholique & Français , 14 Jan 2017 à 7:22 @ 7 h 22 min

    Effarant ! Inversion totale des valeurs ! Le monde de la mort et de l’égoïsme dans toute son horreur et sa fatuité !

  • ranguin , 14 Jan 2017 à 7:52 @ 7 h 52 min

    On croit rêver !
    Les intellectuels de gauche ne comprennent pas le chantage à l”avancement professionnel, pas plus que l’égoïsme d’un petit ami.
    Les femmes devraient pouvoir décider de ce qu’elles feront de leur corps. Les hommes ne doivent pas avoir à émettre une opinion.

  • Jacques , 14 Jan 2017 à 14:07 @ 14 h 07 min

    Il faut défendre le droit à la Vie qui conditionne tous les autres droits de l’Homme. Que reste-t-il comme droits à l’homme à qui on retire le droit à la vie ? Il faut aider les femmes à garder leur bébé et réduire les obstacles (professionnel, financier, logement…) à la venue de celui-ci ! Vive la Vie !

  • Ludovic Caudrand , 14 Jan 2017 à 14:40 @ 14 h 40 min

    Je viens de suivre un bon quart d’heure de totalitarisme idéologique. Le bonbon sucré intervient lorsque la commissaire politique qui tient lieu d’animatrice se plaint de constater que même le gouvernement n’arrive pas museler les plateformes téléphonique et électroniques qui viennent en aide aux femmes dans le questionnement.
    Le combat sera rude mais comme en politique le désespoir reste une sottise absolue.
    Marchons pour la vie, sur le terrain et en association d’idée et de pensée.

  • Olivier , 14 Jan 2017 à 19:58 @ 19 h 58 min

    Pour ces gens au cœur du système politico-médiatique (et financier, sanitaire…), il est évident qu’il faut mettre hors d’état de nuire ceux qui ont une opinion opposée à la loi Veil, même s’ils n’empêchent pas l’application de cette loi.
    Toutefois, il n’y a pas plus de droit à la vie que de droit à l’avortement. Certaines affaires familiales n’entrent pas dans la sphère du droit.
    En ce qui concerne la campagne des “survivants”, elle n’est pas très claire. J’ai cru au début que la dame était licenciée parce qu’elle avait avorté.

  • Charles , 15 Jan 2017 à 23:19 @ 23 h 19 min

    On a donc 3 super cruches hyper bobos comme des poules face à un oeuf.
    1.Il est stupide et inutile de vouloir remettre en question le droit d’avorter.
    2.Il est cependant utile de faire réfléchir les Femmes qui doivent choisir ( A ou B).
    3.Il n’y a pas de vrai choix sans avoir les vrais moyens de choisir entre A & B.
    Les moyens de choisir A comme Avortement existent.
    Quid des moyens de choisir B comme Bébé

    Le centre du débat se trouve donc sur ce point des moyens de choisir B.
    Il est évident que pour une femme seule qui travaille, une grossesse pose un PB.
    Voilà donc 3 cruches qui ne comprennent pas le dilemme de la femme enceinte….

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France