Unilever menace les géants du web de retirer ses publicités de leurs sites s’ils ne censurent pas… les “fake news”

Unilever menace les géants du web de retirer ses publicités de leurs sites s’ils ne censurent pas… les “fake news”

Méga censure à l’horizon. Le géant des produits de grande consommation Unilever veut soigner son image. Il a menacé les géants du web comme Facebook ou Google d’arrêter de communiquer sur leurs sites s’ils ne faisaient pas davantage attention à leurs contenus “toxiques”, et notamment aux “fake news”, aux propos haineux, racistes ou encore sexistes. Le groupe, qui a dépensé 7,7 milliards d’euros en publicité l’an dernier, dont un tiers sur Internet, est le deuxième plus gros annonceur au monde :

Autres articles

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France